Arsenal maîtrise Tottenham dans le derby du nord de Londres

Gabriel Jesus a profité d'une erreur de Lloris pour marquer le deuxième but d'Arsenal. (DAVID KLEIN/Reuters)

Arsenal a facilement battu Tottenham (3-1), ce samedi, au terme d'un très plaisant derby du nord de Londres à l'Emirates. Les Gunners confortent leur place de leader et confirment leur bon début de saison.

Le match : 3-1


Après seulement neuf journées, il est certainement un peu tôt pour parler de titre de champion. Mais Arsenal, qui a facilement battu Tottenham ce samedi (3-1), au terme d'un derby plaisant et ouvert, a confirmé son début de saison radieux. En ayant globalement bien maîtrisé cette rencontre, malgré l'égalisation de Harry Kane (31e) et une fin de première période moins aboutie, les Gunners ont construit un succès important et probant. Après avoir chuté sur la pelouse de Manchester United début septembre (1-3), les joueurs de Mikel Arteta, assurés de terminer cette 9e journée en tête du classement, ont envoyé un message fort à la concurrence.

lire aussi


Le film d'Arsenal - Tottenham

Dominateurs dès le début de la rencontre, les Gunners ont logiquement ouvert le score à la 20e minute grâce à Thomas Partey, auteur d'une frappe somptueuse sans contrôle à la suite d'une passe de Ben White. Le tir de Partey a pris la direction de la lucarne et n'a laissé aucune chance à Hugo Lloris. Tottenham a repris espoir à la suite d'une faute de Gabriel sur Richarlison qui a offert un penalty que Kane s'est chargé de transformer au centre du but d'Aaron Ramsdale (31e).

Mais les coéquipiers de William Saliba, très en vue, ont continué sur la même philosophie, essayant de proposer du jeu. Quatre minutes après la pause, Gabriel Jesus a profité d'une erreur d'Hugo Lloris pour doubler la mise (49e). Le carton rouge stupide reçu par Emerson Royal, pour une semelle sur Gabriel Martinelli dans le camp d'Arsenal (62e), a permis aux Gunners de terminer la rencontre plus facilement. Granit Xhaka a été à la finition d'une action parfaitement lancée par Thomas Partey, qui a trouvé Martinelli, passeur décisif pour l'international suisse (67e).

Avec ce septième succès de la saison en Premier League, les Gunners peuvent sereinement envisager la réception de Liverpool, dimanche prochain. Les Reds, huitièmes avant le début de cette journée avec 9 points seulement (12 de moins qu'Arsenal) connaissent une entame beaucoup plus poussive.

Le joueur : Gabriel Jesus, le recrutement malin


Arrivée à Arsenal en début de saison, l'ancien joueur de Manchester City a rapidement pris ses marques à Londres. Ce samedi, il a profité d'une boulette de Lloris pour marquer son cinquième but en huit matches de Championnat (plus trois passes décisives) avec sa nouvelle équipe (49e). Il aurait pu marquer plus tôt dans la rencontre après avoir martyrisé les défenseurs de Tottenham, mais son tir a été repoussé par Lloris (43e). Il a ensuite manqué le doublé en ne cadrant pas sa tête sur un centre de Saka (53e). Sans être flamboyant, le Brésilien est diablement efficace et se positionne déjà parmi les meilleurs buteurs de la Premier League.

lire aussi


La 9e journée de Premier League