Arsenal, patron pas incognito

Jamais, depuis son inauguration en juillet 2006, l'Emirates Stadium n'avait autant ressemblé à un brasier. Une fois de plus cette saison, lorsque Eddie Nketiah a propulsé le ballon au fond des filets et offert la victoire à la 90e minute aux Gunners, dans choc de très haut niveau contre Manchester United, l'antre d'Arsenal s'est soulevée comme un seul homme et hurlé à la gloire de son équipe, allergique à la défaite. En lavant l'affront de son unique revers cette saison sur la pelouse d'Old Trafford, au match aller, Arsenal a également renforcé son statut d'invincible – ou presque – et remis ses poursuivants à distance dans la course au titre de Premier League. Après une vingtaine de matchs de championnat cette saison, la question n'est plus de savoir quand Arsenal flanchera, mais comment le titre pourrait échapper aux…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com