Arsenal - "Wenger out", ou les façons les plus créatives de convier Wenger à partir

Les supporters d'Arsenal savent se montrer très créatifs dès qu'il s'agit de convier le coach français à quitter les Gunners.

Gare aux supporters de football. Ils peuvent vous montrer un amour inconditionnel comme ils peuvent faire preuve d'une énergie créative destructrice pour vous démettre. C'est précisément ce deuxième scénario qu'est en train de vivre Arsène Wenger.

L'entraîneur d'Arsenal n'a jamais, au cours de sa carrière, fédéré autant de monde contre lui. Car les supporters d'Arsenal ne se sont pas contentés d'une simple bronca et de l'occasionnelle bannière anti-Wenger dans les travées de l'Emirates. Du concert de Coldplay au ciel de Londres, en passant par l'Afrique du Sud, les fans des Gunners sont partout. Et ils sont aussi très inventifs. Tour d'horizon de leur créativité à travers le monde :

Alors qu'Arsenal s'inclinait à West Bromwich en mars dernier (1-3), deux doctrines s'opposaient à coup de bannières pro et anti-Wenger. Petite originalité, les deux bannières flottaient dans le ciel de Londres, tractées par des avions.

Les partisans du "No contract, Wenger out" ne sont pas calmés depuis. Bien au contraire. Après l'avion, c'est un autre engin qui a été choisi pour véhiculer leur frustration.  C'est un gros fourgon qui a été loué pour se balader dans le nord de Londres avec sur ses flancs un extrait de déclaration d'Ivan Gazidis, chef exécutif d'Arsenal, évoquant l'hypothèse d'un départ du manager en 2011 : "Si la relation entre les fans et le manager se détériore, alors on ne peut pas poursuivre". Bien trouvé :

Le nouvelle publicité Pepsi a, à l'instar de Wenger, beaucoup de détracteurs actuellement. Mais les partisans du "Wenger out" lui trouveront un autre attrait :

Le catch, ce n'est pas pour de vrai. Le catcheur star The Undertaker a raccroché son manteau et son chapeau iconique lors du dernier opus de Wrestlemania et les anti-Wenger ont convié le coach d'Arsenal à faire de même : 

En pleine campagne présidentielle, Arsène Wenger s'invite au débat politique. Des pancartes conviant le coach français d'Arsenal à quitter les Gunners ont été visibles lors d'une manifestation contre le président de l'Afrique du Sud Jacob Zouma.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages