Arthur Rinderknech : « Un grand plaisir de jouer Medvedev » au deuxième tour de l'US Open

Arthur Rinderknech défiera Daniil Medvedev au deuxième tour de l'US Open. (P. Lahalle/L'Équipe)

En difficulté face à Quentin Halys lors des deux premiers sets, Arthur Rinderknech a réussi à faire basculer le match (4-6, 7-6 [4], 6-3, 6-2) et se réjouit de défier le n°1 mondial, Daniil Medvedev, au prochain tour.

« Les deux premiers sets ont été compliqués, notamment en retour de service. Mais vous vous êtes accroché, avant de faire la bascule ?
C'est vrai que j'avais beaucoup de mal à retourner son service, et surtout à le lire. J'ai l'impression qu'il lançait beaucoup sa balle en variation et je n'avais aucun moyen de le lire. Il touchait bien les zones, ça allait assez vite. Mais je me suis accroché, j'ai fait ce que j'ai pu. J'ai pris le deuxième et ensuite, il a baissé un tout petit peu au service et j'ai été tout de suite présent au retour. Et ça m'a permis de faire tourner le match.

« Le gain du deuxième set m'a permis de me relâcher un peu, de jouer et de retourner un peu mieux »

À un set partout, vous êtes plus engagé et lui baisse aussi un peu physiquement, non ?
Je n'ai pas fait un très grand match au service, je ne sais pas trop pourquoi. Mais c'était quand même cohérent et Quentin est un bon relanceur. C'est aussi sans doute à cause de cela que je n'ai pas fait un gros match au service. Le gain du deuxième set m'a permis de me relâcher un peu, de jouer un peu mieux, de servir un peu mieux, de retourner un peu mieux. Et physiquement, je me sentais supérieur à lui, même s'il faisait très chaud et assez humide.

Au prochain tour, vous allez affronter Daniil Medvedev, le n°1 mondial. Comment abordez-vous cette rencontre ?
C'est un grand plaisir. Daniil est un super mec, Gilles (Cervara) est un super gars et un super coach. Seb (Villette, son coach) prend souvent exemple sur lui. C'est des gars que l'on aime bien, qui sont très natures, très respectueux. On aime beaucoup ces gens et c'est un grand plaisir de jouer contre lui. Je vais essayer de tout donner et voir s'il n'y a pas une micro place.

lire aussi

Le tableau de l'US Open messieurs