AS Monaco - Le Prince Albert II n'est pas vraiment rassuré...

Passionné de football et supporter assumé de l'ASM, le Prince Albert II a analysé le début de saison du club de la Principauté. Pas forcément serein.
Passionné de football et supporter assumé de l'ASM, le Prince Albert II a analysé le début de saison du club de la Principauté. Pas forcément serein.

Après une saison 2018-2019 totalement manquée, l'AS Monaco tente tant bien que mal de repartir de l'avant ces derniers mois. Malheureusement pour la formation du Rocher, tout ne se passe pas exactement comme prévu, et les Monégasques, sur courant alternatif depuis le début de saison en Ligue 1, semblent avoir préservé quelques séquelles du traumatisme généré par la lutte pour le maintien à laquelle ils n'avaient pas été préparés. 

Ainsi, les hommes de Leonardo Jardim peinent à véritablement lancer leur saison, portés par une attaque séduisante, mais plombés par une défense inquiétante. Supporter de l'ASM, le Prince Albert II, régulièrement présent dans les travées de Louis II, a livré son analyse dans les colonnes de Monaco Matin. 

"On peut vite être 7e comme 15e​"

"On a eu très peur que la saison dernière se répète. C’est évident qu’avec le modèle que l’AS Monaco a adopté, qui est de modifier son effectif de façon très conséquente à chaque intersaison, les joueurs qui arrivent sont en forme de façon inégale. Les premiers matchs étaient très inquiétants, il n’y avait pas d’équilibre dans l’équipe et des joueurs qui ne jouaient pas à leur poste", a confié le Prince, grand passionné de football. 

"Les arrivées des attaquants Ben Yedder et Slimani ont fait beaucoup de bien. Le retour de Keita Baldé aussi, mais il y a encore certaines lacunes et des garçons qui ne sont pas à leur meilleur niveau, en défense surtout. Ce n’est que le début de saison et il y a très peu d’écart entre les clubs ; donc, il va falloir faire très attention. On peut vite être 7e comme 15e. D’autant que la dépendance aux deux attaquants, Ben Yedder et Slimani, est grande… Oui, s’ils ne jouent pas, c’est problématique", a-t-il analysé ensuite. Dimanche (15h00), l'AS Monaco se déplace sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, avec la ferme intention de prendre les trois points. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi