Ashley Harkleroad, du court aux contenus pour adultes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ashley Harkleroad, l'ex-joueuse de tennis, connue pour avoir posé nue pour « Playboy » en 2008, propose du contenu pour adultes sur le réseau social OnlyFans.

Son corps était son outil de travail. Il est devenu son fonds de commerce. Dix ans après avoir rangé ses raquettes au placard, l'Américaine Ashley Harkleroad a choisi il y a peu de vendre ses charmes sur internet, et sa reconversion n'a rien de choquant pour ceux qui ont suivi de près sa carrière sur le circuit WTA.

Connue pour avoir posé nue pour Playboy en 2008, l'ex d'Andy Roddick a toujours assumé sa désinhibition et n'a jamais cherché à fuir les regards. Au contraire. Assaillie par une meute de journalistes après ses débuts remarqués à l'US Open en 2001, à 16 ans, moulée dans une tenue deux pièces en lycra, la gamine de Chickamauga (Géorgie) a pourtant vite été réduite à sa plastique.

Et ses résultats, médiocres (une finale sur le circuit principal en simple, aucun titre), n'ont fait que renforcer les comparaisons - peu flatteuses - avec la Russe Anna Kournikova, une autre it girl au palmarès vierge (en simple). Mais Harkleroad s'en est accommodée et le fait de poser nue l'a aussi aidée à combattre ses démons.

lire aussi

Toute l'actualité du tennis

Sous contrat avec Nike dès l'âge de 15 ans, numéro 3 mondiale chez les juniors à 16, le poids des attentes avait fini par la dévorer. Elle n'avait que 26 ans quand elle a mis fin à sa carrière, juste après avoir donné naissance à son deuxième enfant.

« À 19 ans, j'ai surmonté des troubles du comportement alimentaire, et ces trois mois d'intense thérapie m'ont beaucoup appris sur moi-même et la façon d'accepter tous les jolis défauts qui font de nous qui nous sommes, avouait l'ex 39e mondiale dans un entretien au site Women Fitness en 2018. Quand Playboy m'a proposé de faire sa couverture, je l'ai pris comme un immense honneur. La petite fille désinhibée au fond de moi se réjouissait à l'idée d'exhiber sa confiance retrouvée et son corps d'athlète, fort mais féminin. »

Ashley Harkleroad

« Quand Playboy m'a proposé de faire sa couverture, la petite fille désinhibée au fond de moi se réjouissait à l'idée d'exhiber sa confiance retrouvée et son corps d'athlète »

Serena Williams en personne avait salué son « courage » à l'époque et, à 36 ans, Harkleroad est plus épanouie que jamais. C'est du moins ce qui transpire de sa bio sur le réseau social OnlyFans, où elle propose donc - comme d'autres anciens sportifs - ses contenus pour adultes (essentiellement des photos nues) moyennant un abonnement de 9,99 dollars par mois : « Ici pour profiter de ma liberté d'expression. Sportive, dragueuse, joueuse et drôle, je suis dans la fleur de l'âge... Écoutez-moi rugir ! »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles