ASSE : 5 (voire plus) attaquants libres à recruter cet hiver sur le mercato

Thomas
·2 min de lecture
ASSE transfert
ASSE transfert

Comment se renforcer avec peu de moyens financiers ? En louchant sur les joueurs libres sur le mercato.

Moins que du sang neuf, puisqu’il l’est déjà cette saison pour Jean-Philippe Krasso ou Charles Abi, en apprentissage du professionnalisme, c’est d’efficacité et à l’inverse d’expérience devant le but dont manque l’AS Saint-Etienne. Le besoin est ciblé, mais le poste désiré est le plus cher et le plus convoité sur le marché des transferts. Or, les Verts n’ont pas ou peu de liquidités pour opérer. La solution pourrait donc venir des joueurs présentement sans contrat.

L’incroyable fausse rumeur Hulk

Il s’en trouve beaucoup, aux profils d’attaquants, sinon de vrai renards des surfaces. Certains sont totalement inaccessibles pour l’ASSE, même sans indemnité à verser, parce qu’ils sont trop gourmands niveau salaire, prime à la signature, voire les deux. Exit donc, la piste Hulk, à laquelle certains ont bêtement cru. Avec le Shanghai SIPG, l’attaquant brésilien approchait les 20 millions d’euros annuels de salaire, c’est-à-dire presque à lui seul, la moitié de toute la masse salariale du club.

Sturridge, Mandzukic, Pato… tous inaccessibles pour l’ASSE

Certes moins chères mais tout aussi inaccessible, les pistes qui mènent à Daniel Sturridge, Wilfried Bony, Alexandre Pato, ou Mario Mandzukic. Mais des noms plus modestes, qui représentent peut-être un risque sportif, soit parce qu’ils manquent cruellement de temps de jeu, soit parce qu’ils n’ont plus ou moins la motivation… Pour boucler l’exercice, étoffer l’effectif et à frais moindre, alors pourraient-ils avoir de l’intérêt. On pense d’abord à Jesé Rodriguez, un flop au PSG parce que barré par l’énorme concurrence. A Paris, l’Espagnol approchait les 400 000 euros brut mensuels, mais il est peu probable sinon certain, qu’il ne conservera pas ces émoluments. La Turquie semble lui tendre les bras.

Lorgner vers les ex de la Ligue 1 française

Lui mis à part, restent des ex de notre championnat. Parmi lesquels, Yannick Sagbo, ou en montant de niveau, l’ancien rennais Diafra Sakho, sinon le Toulousain Yaya Sanogo. A moins de lorgner vers des joueurs totalement étranger à notre football, comme Seydou Doumbia, 32 ans et une solide expérience internationale, pour ses saisons passées entre autres, à la Roma, au CSKa Moscou, à Newcastle ou au Sporting, au Portugal.