ASSE : L’évolution de la valeur de Stéphane Ruffier sur le mercato dans sa carrière

Thomas
·2 min de lecture
ASSE Ruffier transfert
ASSE Ruffier transfert

Stéphane Ruffier a été remercié par l’ASSE, à six mois de la fin de son contrat. Il est donc libre sur le marché.

Licencié. Disons-le en cette situation, avec peu d’élégance de la part de l’ASSE, pour un joueur qui a marqué l’histoire des Verts. Le contrat de Stéphane Ruffier a été résilié par le club stéphanois à six mois de sa fin. C’est avec Saint-Etienne que Stéphane Ruffier a connu les meilleures années de sa carrière. Sportives et par ricochet sur sa valeur estimée, sur le marché des transferts. Elle a gonflé jusqu’à plus d’une dizaine de millions d’euros, sur la deuxième moitié de la saison 2015-16.

Prolongé en 2016 au plus haut de sa valeur sur le mercato

C’était quelques mois avant qu’il ne soit prolongé de cinq ans, au mois de novembre 2016. « C’est un homme vrai avec des valeurs qui méritent le respect, la considération et l’affection de tous ceux qui aiment les Verts. Nous espérons le voir jouer à l’ASSE le plus longtemps possible », disait à l’époque Bernard Caïazzo à son sujet. Et l’autre président, Roland Romeyer, de renchérir : « Stéphane est aussi un homme loyal et franc. Nous apprécions autant ses qualités humaines que ses qualités techniques ». Les discours ont bien changé et sans le savoir alors, c’est à partir de là que la valorisation de Ruffier sur le mercato a amorcé sa baisse.

Un seul transfert payant de Monaco jusqu’à l’ASSE

Pour ne plus rebondir, lentement, elle a chuté, à 5 millions en 2017-18, jusqu’à ne rien valoir désormais, puisqu’il est libre de s’engager là où il le souhaite. Pour lui, l’AS Saint-Etienne a payé trois millions d’euros l’indemnité de son recrutement, à l’AS Monaco, en 2011. Un prêt à Bayonne excepté, c’est son seul transfert, à 34 ans. Il a été prolongé par les Verts au cours de l’automne 2014, jusqu’en 2018, puis en 2016. A chaque fois cela a contribué à hausser sa valeur sur le marché. De même que ses présences avec l’équipe de France, qu’il a fini par ne plus fréquenter.

Quel futur pour Stéphane Ruffier ? Nul ne le sait…

A son désavantage, Stéphane Ruffier est un homme mutique, qui fuit les médias autant que les réseaux sociaux. Et ce football de plus en plus nourrit par l’image n’est pas fait pour lui. Peut-être décidera-t-il d’ailleurs de lui tourner le dos, après cette expérience malheureuse. Fidèle à lui même, il n’a rien dit publiquement de sa situation sur les derniers mois chez les Vets. N’attendons pas alors qu’il nous parle de son avenir.