ASSE - Malaise : Boudebouz envoie un message à Dupraz après la polémique du ramadan !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les informations de L'EQUIPE selon lesquelles Pascal Dupraz avait réclamé à ses joueurs de rompre le jeûne du ramadan afin d'être en pleine forme pour la lutte pour le maintien, Ryad Boudebouz a tenu à mettre les choses au clair.

C'est une polémique dont il se serait bien passé. En effet, alors que l'ASSE restait sur une série négative, une information de L'EQUIPE a fait l'effet d'une petite bombe. Et pour cause, le mois de ramadan vient d'être entamé et Pascal Dupraz aurait demandé à ses joueurs de confession musulmane de rompre le jeûne afin de garder toutes leurs forces dans la lutte que mène l'ASSE pour se maintenir. Une information qui a rapidement fait polémique et après la victoire contre Brest (2-1), Pascal Dupraz a été contraint de mettre les choses au clair. « Je suis extrêmement tolérant. Je ne parle jamais de politique, la religion je n’en parle pas non plus. Nous, on n’est pas là pour les inciter à quoi que ce soit. Je peux vous dire qu’aussi de ce point de vue là, ils respectent leur religion, respectent l’AS Saint-Etienne et ont des attitudes remarquables, vraiment remarquables C’est peut-être aux joueurs qu’il faut poser ces questions-là. Tous les joueurs ont le choix », assurait-il en conférence de presse. Une version confirmée par Ryad Boudebouz.

«Tout ce qui se dit à son sujet est totalement faux»

En effet, présent en zone mixte, l'international algérien est monté au créneau pour Pascal Dupraz, assurant que l'entraîneur de l'ASSE est très tolérant. « C’est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles