Assignation en justice, lots à vendre, poker menteur : à quoi joue Canal + avec les droits TV de Ligue 1 ?

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

En assignant la LFP devant la justice ce lundi, Canal+ a abattu une nouvelle carte dans la lutte pour les droits TV de Ligue 1. Cette décision fait partie d’une stratégie commerciale bien établie, comme l’explique l’économiste du sport Pierre Rondeau à France tv sport.

"Du bon sens économique"

Aujourd’hui, Canal + diffuse 20 % des rencontres de Ligue 1, pour 330 millions d’euros par an. Il s’agit de son "lot" de droits TV, négocié en 2018 lors de l’appel d’offres originel lancé par la LFP, et à l’issue duquel Mediapro avait raflé la grande majorité des droits TV – c’est-à-dire les autres lots. Comme Pierre Rondeau l’explique, "les droits TV sont segmentés en différents lots depuis 2003, pour éviter les situations de monopole".

Or, la LFP refuse aujourd’hui de remettre sur le marché l’ensemble de ces lots : seuls ceux anciennement détenus par Mediapro le seront. Ce qui amène Canal à parler de procédure "anticoncurrentielle" et "discriminatoire" car le lot détenu par la chaîne cryptée garderait sa valeur initiale. "Or, la valeur du football français a largement baissé depuis 2018, avec la crise du coronavirus et tout le contexte actuel", estime Pierre Rondeau.

Concrètement, compte...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi