Assou-Ekotto : "Quand j'étais jeune je me voyais footballeur pour l'argent"

Benoît Assou-Ekotto a évoqué sa conception du football et a donné son point de vue sur l'absence de Karim Benzema en équipe de France.

Le sort de Karim Benzema en équipe de France est sur toutes les lèvres. Écarté en sélection nationale depuis l'affaire Valbuena, l'attaquant du Real Madrid paye désormais ses déclarations sur Didier Deschamps avant l'Euro 2016. Les avis divergents quant à la présence ou non de l'ancien de l'OL chez les Bleus, mais pour Benoît Assou-Ekotto si il n'est pas sélectionné c'est que Didier Deschamps a ses raisons.

"Je pense que c’est le meilleur attaquant de la France à l’heure actuelle. Après, ce que les gens oublient souvent, c’est que l’entraîneur ne gère pas seulement un joueur mais un groupe. Si son groupe est très bien comme il est, sans personne qui le dérange, il vaut mieux des fois se passer d’un joueur qui est tout aussi fort "footballistiquement" mais qui qui ne va pas déranger un groupe… si Karim Benzema dérange un groupe. On est dans les si… Si le sélectionneur ne l’appelle pas, c’est qu’il a des bonnes raisons je pense", a confié Benoît Assou-Ekotto à RMC.

Le latéral de Metz a expliqué son départ de Saint-Étienne et sa motivation dans le football : "L'ASSE ? Si tout le monde se comportait bien et correctement dans le monde du football, je ne serais peut-être pas à Metz. Dans les grosses lignes, à 48 heures de la reprise de l’entraînement, ils ont fini par me dire qu’ils comptaient prendre un latéral gauche de haut niveau et qu’il serait capable de jouer les 38 journées de championnat. (...) Ça change peut-être avec l’âge. Quand j’étais jeune, je me voyais vraiment faire du football pour l’argent. C’était un bon métier. Puis avec l’âge, tu réfléchis un peu plus, tu vois un peu ce qui se passe dans le monde et tu te rends compte que tu fais un beau métier, pas désagréable à faire".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages