Aston Villa-Manchester City (1-2) - Les Citizens conservent leur titre

Goal.com
Plus forts que les Villans, les hommes de Pep Guardiola ont remporté la finale de la League Cup à Wembley grâce à Aguero et Rodri (2-1).
Plus forts que les Villans, les hommes de Pep Guardiola ont remporté la finale de la League Cup à Wembley grâce à Aguero et Rodri (2-1).

Et de trois victoires consécutives pour Manchester City. Vainqueurs d'Arsenal (3-0) en 2018 et de Chelsea (0-0, 4-3 aux tab) la saison passée, les Skyblues ont conservé leur titre ce dimanche en prenant le meilleur sur Aston Villa (2-1). 

Malgré une grosse intensité en début de rencontre, les joueurs d'Aston Villa voyaient peu à peu City mettre le pied sur le ballon et multiplier les phases de possession dans le camp adverse. Mais sans se procurer d'occasion franche.

Jusqu'à ce bon ballon de Rodri dans la surface pour la remise de la tête de Foden dans les pieds d'un Kun Aguero qui n'en demandait pas tant pour ouvrir le score d'une frappe en pivot (20e). La pression s'intensifiait, et les Skyblues profitaient d'un corner accordé à tort pour doubler la mise par une tête de Rodri (30e).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Si l'on pouvait alors penser que les doubles champions d'Angleterre en titre allaient finalement dérouler dans un stade de Wembley qu'ils connaissent bien désormais, il n'en était rien. Le suspens était en effet relancé suite à une chute de John Stones au moment d'intervenir sur un ballon aérien, ce qui profitait à El-Ghazi, lequel centrait pour la tête plongeante de Samatta pour la réduction du score (41e).

Septième sacre, à une longueur de Liverpool

Devant à la pause, les coéquipiers de Kevin de Bruyne - entré peu avant l'heure de jeu - continuaient de monopoliser le ballon en seconde période. Mais malgré quelques opportunités (52e, 74e,, 81e, 89e), ils ne parvenaient pas à aggraver le score pour se mettre à l'abri. Et tremblaient une dernière fois sur une tête d'Engels repoussée par Claudio Bravo sur son poteau (87e) avant de souffrir tout au long des cinq minutes de temps additionnel.

Qu'importe, les voilà qui tiennent leur troisième succès de suite dans la compétition et l'assurance de ne pas réaliser une saison blanche alors que la Premier League semble promise à Liverpool. Un septième sacre de l'histoire du club dans la compétition qui ramène les Mancuniens à une longueur de Liverpool, recordman en la matière.

À lire aussi