Athlé - Alberto Salazar répond à Mary Cain, qui avait dénoncé ses méthodes d'entraînement

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur américain souligne que les parents de l'athlète ne s'étaient jamais plaints des problèmes liés au poids soulevés par son ancienne protégée. Suspendu quatre ans pour « conduite dopante », Alberto Salazar a répondu dans un communiqué aux accusations portées contre lui par son ancienne athlète Mary Cain, lui reprochant ses méthodes d'entraînement et la culture exacerbée de la perte de poids alors qu'elle appartenait au Nike Oregon Project. « Le père de Mary est médecin et ses deux parents étaient profondément impliqués dans ce qui concernait son entraînement, la compétition et sa santé durant la période où je l'ai entraînée, écrit l'ancien vainqueur du marathon de New York. Par exemple, le père de Mary s'informait des médicaments et compléments que Mary prenait. Ni ses parents, ni Mary n'ont soulevé les problèmes qu'elle suggère aujourd'hui. Pour être clair, je ne l'ai jamais encouragée à se maintenir à un poids dangereux pour sa santé. » De son côté, Nike s'est dit « profondément troublé par ces accusations qui n'avaient pas été portées par Mary ou ses parents auparavant ». L'équipementier rappelle que Mary Cain, 23 ans, avait cherché à rejoindre le Nike Oregon Project au mois d'avril dernier mais il fait part de sa décision de « lancer immédiatement une enquête pour auditionner d'autres athlètes » du groupe. Nike ferme l'Oregon Project

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi