Athlé - Alex Wilson a-t-il vraiment battu le record d'Europe du 100 m ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Suisse Alex Wilson aurait couru un 100 m en 9''84 à Marietta, dimanche aux Etats-Unis, effaçant le record d'Europe de Jimmy Vicaut et Francis Obikwelu (9''86). La performance, tout à fait surprenante, laisse surtout sceptique. Le fracas des chronos n'a pas attendu les Jeux, qui débutent dans douze jours en athlétisme, pour mettre le sprint en émoi. Dimanche soir, Swiss Athletics, la fédération helvétique, puis toute la presse suisse se faisaient écho de la performance détonante d'Alex Wilson. Le Suisse aurait bouclé un 100 m en 9''84 dans le cadre de son camp d'entraînement dimanche, lors d'un petit meeting, les Georgia Games, à Marietta, en Géorgie, tout près d'Atlanta. Photo près du panneau d'affichage à l'appui. La performance, déjà enregistrée sur les rankings de World Athletics, n'a rien d'anecdotique. Elle effacerait (si elle était homologuée par European Athletics) le record d'Europe conjointement détenu par le Portugais Francis Obikwelu, vice-champion olympique en 2004, et le Français Jimmy Vicaut (2015 et 2016).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même porté par un vent idéal, à la limite de la légalité (+1,9 m/s), et par une belle journée d'été (30°C), le chrono a surtout de quoi interloquer. Dans la foulée, Wilson, 30 ans, aurait aussi couru un 200 m en 19''89 (+1,8 m/s), record national. Médaillé de bronze européen du 200 m en 2018, le Suisse exploserait ainsi ses records personnels (10''08 et 19''98, en altitude, à la Chaux-de-Fonds en 2019). Il réussirait surtout cette performance alors qu'il revenait de blessure et plafonnait cet été à 10''38 et 20''64 (!) le 29 juin à Lucerne. Son dernier 200 m à Oslo, le 1er juillet, s'était même conclu en 20''98. « Nous savons à 100 % que ce n'est pas réel » Comment expliquer cette soudaine tornade venue des Etats-Unis ? La feuille de résultats indique déjà la teneur du meeting : une aimable réunion d'amateurs où Wilson, aligné chez les plus de trente ans, devance dans sa classe d'âge un dénommé Kevin Samuels en 12''12, même si Terrence Roland signe, chez les 35-39 ans, un honnête 11''09, un chrono mondial... féminin. Une vidéo circule aussi sur les réseaux sociaux où les sprinteurs semblent déjà relevés au coup de pistolet sans qu'aucun système de contrôle des départs (logique, vu l'ampleur de la réunion) n'apparaisse à l'écran. Or, la possibilité de contrôle des faux départs est évidemment un préalable à toute homologation. Rana Reider, le coach des meilleurs sprinters mondiaux (dont Jimmy Vicaut), a déjà tranché sur Twitter : « Nous savons à 100 % que ce n'est pas réel. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles