Athlé - Les champions du monde Sergey Shubenkov et Maria Kuchina autorisés à concourir sous drapeau neutre

L'Equipe.fr
La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a autorisé Sergey Shubenkov et Maria Kuchina à concourir sous drapeau neutre dans les compétitions internationales, malgré l'exclusion de la Russie pour dopage institutionnalisé.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a autorisé Sergey Shubenkov et Maria Kuchina à concourir sous drapeau neutre dans les compétitions internationales, malgré l'exclusion de la Russie pour dopage institutionnalisé.Privés de Jeux Olympiques de Rio suite au vaste scandale de dopage et de corruption dans l'athlétisme russe, Sergey Shubenkov (110m haies) et Maria Kuchina (hauteur), pourront participer aux prochains Mondiaux de Londres, en août 2017. Tout en maintenant la sanction de la Russie, qui reste exclue des compétitions internationales, l'IAAF a en effet autorisé aux deux champions du monde, ce mardi, à concourir sous drapeau neutre.Sept athlètes concernésCinq autres athlètes ont reçu la même autorisation de la part de la commission de l'IAAF : les perchistes Olga Mullina et Illia Mudrov, le sauteur en hauteur Daniil Tsyplakov et les marcheurs Yana Smerdova et Sergey Shirobokov. Ils pourront donc, comme Shubenkov et Kuchina, participer aux prochaines compétitions internationales s'ils acceptent cette proposition.«Maintenant nous pouvons vraiment prendre en considération ces compétitions avec mes entraîneur et manager. Bien sûr, l'événement principal ce sont les Mondiaux et j'ai besoin de le préparer», a réagi Kuchina citée par l'agence russe R-Sport. «Je suis heureuse de pouvoir me mesurer avec les meilleures spécialistes mondiales. Heureuse qu'enfin on assiste à une compétition de haut niveau», a ajouté la jeune femme, âgée de 24 ans.Shubenkov, pour sa part, appelle à pouvoir concourir sous drapeau neutre depuis la suspension de sa fédération. «Les gens qui se sont dopés doivent être punis et je n'ai aucune tolérance pour eux. Mais aujourd'hui je suis puni alors que je suis un athlète propre, avait-il notamment lancé à la BBC. Re-testez moi quand vous le souhaitez, tous les jours s'il le faut. Je suis prêt à faire n'importe quoi.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages