Athlé - ChF - Les cinq temps forts des Championnats de France

·4 min de lecture

Les Championnats de France débutent ce vendredi, à Angers, et marquent la dernière chance pour les athlètes tricolores de réaliser les minima pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Certaines épreuves peuvent réserver de belles surprises. Focus sur cinq temps forts à ne pas manquer ce week-end. 3000 m steeple masculin : C'est sans doute l'épreuve la plus palpitante de ces Championnats de France à Angers, avec quatre athlètes ayant déjà réalisé les minima, et un cinquième, et pas des moindres, qui arrive sans repère en compétition : Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Le triple médaillé olympique n'a plus couru sur la distance depuis son titre européen en 2018. Face à lui, le 5e des Mondiaux 2019 Djilali Bedrani (8'15''87 cet été), Mehdi Belhadj (8'17''04), Alexis Phelut (8'18''67) et Louis Gilavert (8'19''79) sont passés sous les minima (8'22''00). Le champion d'Europe 2014 Yoann Kowal, blessé au pied droit, est absent. Là aussi, les chronos ont baissé, mais c'est bien la bataille d'homme à homme qui primera pour déterminer qui ira au Japon. Finale dimanche 16h25. 800 m masculin : Parmi les disciplines du demi-fond français qui ont flambé cette saison, le 800 m concurrence le 3000 m steeple. Les 11 premiers engagés ont couru sous les 1'47'', boostés par les pointes nouvelle génération. Gabriel Tual a signé la meilleure performance de la saison avec 1'44''44, le champion de France en titre, Benjamin Robert, arrive ensuite avec 1'44''53, lui aussi largement en dessous des minima pour Tokyo fixés à 1'45''20. Le Montpelliérain Nasredine Khatir n'en est plus très loin avec un record à 1'45''52. Pierre-Ambroise Bosse, qui avait réussi les minima en 2019 mais n'a plus couru depuis cet hiver, est absent pour raisons médicales. Séries vendredi 17h35, finale samedi 16h05. 110 m haies : Le 110 m haies est traditionnellement l'un des grands moments des Championnats de France. Comme l'an passé, Pascal Martinot-Lagarde ne sera pas au rendez-vous, gêné par une blessure à l'ischio-jambier depuis l'hiver dernier. Le médaillé de bronze conserve son statut d'athlète prioritaire à la sélection s'il parvient à démontrer sa forme avant le 5 juillet. En attendant, Wilhem Belocian, tenant du titre, sera le favori, devant Aurel Manga, qui a aussi réussi les minima pour Tokyo (13''32). L'espoir Just Kwaou-Mathey, 13''38 en début de saison, vise les Championnats d'Europe de sa catégorie mais n'est pas loin de Tokyo. Enfin, Dimitri Bascou, troisième des derniers JO, semble loin pour l'instant avec 13''61. lire aussi Le défi permanent du hurdleur Dimitri Bascou qui s'entraîne seul Séries samedi 15h40, finale 17h15. Perche masculine : Côté concours, la perche sera au premier plan avec la revanche entre Valentin et Renaud Lavillenie. Le cadet avait battu son indéboulonnable aîné cet hiver, mais l'ancien recordman du monde est en forme ascendante, une semaine après avoir franchi 5,92 m. La jeune garde sera présente avec Ethan Cormont, qui a réussi les minima pour Tokyo (5,80 m), Alioune Sène, qui s'en est approché avec 5,73 m, Anthony Ammirati et Thibaut Collet, qui ont aussi sauté à plus de 5,70 m cette saison. Finale dimanche 14h15. Lancer du marteau : Chez les hommes comme chez les femmes, les concours de marteau seront intéressants à suivre. Là aussi, les jeunes pourraient s'inviter au Japon. Derrière la grande favorite Alexandra Tavernier, auteure d'un nouveau record de France cet hiver (75,38 m), Rose Loga, encore junior, peut rêver de monter dans l'avion. En belle forme, les 72,50 m requis ne sont pas si loin pour la prometteuse lanceuse qui a un record à 71,09 m. Chez les hommes, en l'absence de Quentin Bigot, blessé au dos, Yann Chaussinand (23 ans) s'avance en favori et n'est qu'à 50 cm des minima, fixés à 77,50 m. Marteau hommes : finale dimanche 13 heures.
Marteau femmes : finale dimanche 15h30.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles