Athlé - Christine Arron trouverait «scandaleuse» la remise à zéro des records

L'Equipe.fr
La Fédération européenne a proposé de revoir la liste des records d'Europe. Christine Arron est révoltée à l'idée que son record d'Europe du 100 m puisse être effacé en même temps que ceux de dopés.

La Fédération européenne a proposé de revoir la liste des records d'Europe. Christine Arron est révoltée à l'idée que son record d'Europe du 100 m puisse être effacé en même temps que ceux de dopés.«Que pensez-vous des nouvelles propositions qui condamneraient votre record d’Europe (10’’73 en 1998) ?Je trouve ça absolument scandaleux. Déjà que ma carrière a été lésée par le contexte du dopage de l’époque (notamment le cas de l'Américaine Marion Jones), que je n’ai été ni championne olympique ni championne du monde, et on voudrait me prendre tout ce qui me reste, mon record, en le mettant dans le même panier que ceux des athlètes qui se dopaient !Peut-on nettoyer les livres des records sans faire d’amalgame ?C’est compliqué car beaucoup datent. Le mien a déjà dix-neuf ans, c’est vieux ! Il y en a que l’on peut suspecter et je n’ignore pas l’hypothèse que certains puissent suspecter aussi le mien. Je pense que l’on pourrait commencer par analyser les choses au cas par cas, faire les enquêtes qui auraient dû être faites depuis longtemps. D’ailleurs certaines ont été faites et on pourrait commencer par là, non ?Était-ce un problème de courir alors que le record du monde de l'Américaine Florence Griffith-Joyner (10’’49 en 1988) semblait inaccessible ?Non. Je n’ai jamais couru avec cet objectif. Je pensais déjà à descendre sous les 11’’, puis je me disais que sous les 10’’9 ce serait génial. J’aurais peut-être pu faire moins de 10’’7. Mais moins de 10’’6 ou de 10’’5, je n’y crois pas. À moins de trouver quelqu’un d’incroyablement talentueux, ce qui peut exister. Mais l’homme a des limites. Il y a des asymptotes qu’il ne peut atteindre. Je trouve désolant qu’on soit toujours dans cette course aux records, vers l’impossible, qui empêche les gens d’apprécier l’athlétisme. Ça devrait rester exceptionnel. Peut-être le mien sera-t-il bientôt battu. En attendant, je ne compte pas en rester là et je vais réfléchir à ce qu’il est possible de faire.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages