Athlé - Ch. d'Europe (équipes) - Alexandra Tavernier avant le Championnat d'Europe par équipes : « Une répétition avant les Jeux »

·3 min de lecture

Alexandra Tavernier est l'une des rares leaders de l'équipe de France à participer au Championnat d'Europe par équipes, samedi et dimanche, à Chorzow en Pologne. Et elle hâte d'en découdre. Avec Quentin Bigot et Valentin Lavillenie, Alexandra Tavernier est la seule athlète finaliste aux derniers Mondiaux à avoir effectué le déplacement à Chorzów pour le Championnat d'Europe par équipes, qui a lieu samedi et dimanche en Pologne. Une compétition qu'elle affectionne et qu'elle a remportée il y a deux ans. Elle fait le point sur son début de saison olympique. « Qu'attendez-vous de cette compétition ?
Je viens manger de la Polonaise. Plus sérieusement, je viens parce qu'on n'a pas 36 000 compétitions en équipe de France en ce moment, et là, on nous donne l'opportunité, et surtout la chance, de reporter le maillot de l'équipe de France. Il m'avait manqué ! Je viens pour me réhabituer à cette équipe de France et essayer de me donner à fond, car c'est un peu une répétition avant les Jeux. Et je voudrais prendre ma revanche sur la Polonaise (Malwina Kopron), car ça fait deux fois qu'elle me bat cette année et ça commence à me taper sur le haricot... Alexandra Tavernier. « À l'entraînement, tous mes records de terrain sont tombés ces deux dernières semaines donc la performance doit tomber. Je vais tout faire pour. » Comment jugez-vous votre début de saison ?
J'ai battu le record de France cet hiver dès ma première sortie 75,38 m, c'était assez exceptionnel. Après, comme j'avais déjà réalisé les minima pour Tokyo, on est reparti sur un très très gros cycle de travail. J'ai réalisé 70,55 m à la Coupe d'Europe des lancers le 9 mai. On ne s'attendait pas à ce que ce soit si peu, mais si j'avais fait 71 m, cela aurait été le bout du bout parce qu'on était dans une grosse période d'entraînement. Mais si on voit l'ensemble des performances de cette compétition, on voit clairement qu'elle n'était pas nécessairement opportune à ce moment-là. C'était bien à Ostrava (2e avec 73,30 m), car il fallait se remobiliser après une contre-performance. Il fallait revenir à des choses qu'on savait faire. Je me fais taper deux fois par des Polonaises (Kopron et Anita Wlodarczyk), mais globalement, je suis contente. Vous sentez-vous plus forte que la saison passée ?
L'année dernière, j'étais plus forte qu'il y a deux ans, et cette année je le suis également plus que l'année dernière. En 2020, j'ai quand même une moyenne de jets à 74,10 m. Même si ça a été une saison un peu tronquée, elle a été très importante parce que ça m'a permis d'avoir une stabilité au niveau de la performance. Techniquement, je suis bien mieux que l'année dernière. Maintenant, il n'y a plus qu'à placer les choses correctement. À l'entraînement, tous mes records de terrain sont tombés ces deux dernières semaines donc la performance doit tomber. Je vais tout faire pour. » lire aussi Toute l'actu de l'athlé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles