Athlé - Disparition - Ancien directeur antidopage de l'IAAF, Gabriel Dollé est mort

·1 min de lecture

Ancien directeur du département antidopage de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF, devenue World Athletics) et condamné en première instance dans le cadre de l'Affaire Diack, Gabriel Dollé est mort à l'âge de 79 ans. Gabriel Dollé n'est plus. L'ancien directeur du département antidopage de la fédération internationale (alors IAAF) est décédé à l'âge de 79 ans. Dollé avait été un des hommes clés de la lutte antidopage dans l'athlétisme mondial. Ancien médecin du ministère des Sports et de la Fédération française d'athlétisme, membre de la commission médicale de la fédération internationale, cet Alsacien bon teint était devenu le directeur du département antidopage de l'IAAF en 1994. Il avait occupé cette fonction pendant près de 20 ans et s'était forgé l'image d'un pur et dur, souvent qualifié « d'ayatollah de la lutte antidopage ». Sous sa direction, la lutte contre le dopage avait fortement progressé. Mais tout a basculé à partir de 2011. Condamné par la justice dans l'affaire Diack À la fin de sa carrière, il avait été impliqué dans l'affaire Diack, acceptant, à la demande de l'ancien président Lamine Diack, de repousser la divulgation de cas positifs concernant des athlètes russes. Donnant le sentiment d'avoir été dépassé par les événements et sa fidélité à Lamine Diack et l'IAAF, il avait été le seul des prévenus à reconnaître ses torts. Cela n'avait pas empêché le tribunal de le condamner en première instance à deux ans de prison avec sursis et 140 000 euros d'amende pour corruption passive. Désireux de tourner la page d'une affaire qui l'avait brisée, il avait accepté sa condamnation, se contentant de faire appel sur la question des dommages et intérêts.