Athlé - Dopage - L'Équatorien Alex Quinonez suspendu un an pour trois no-shows

·1 min de lecture

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) a confirmé mercredi la suspension d'un an pour manquement à ses obligations de localisation du sprinteur équatorien Alex Quinonez, 3e du 200 m des Mondiaux 2019. Suspendu provisoirement depuis le 25 juin pour manquement à ses obligations de localisation antidopage, Alex Quinonez a vu sa suspension être portée à an, par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) mercredi. Le sprinteur équatorien, médaillé de bronze sur 200 m aux derniers Championnats du monde à Doha, en 2019, va donc manquer les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quinonez conserve la possibilité de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), mais il lui faudrait le faire et gagner la procédure de façon express, puisque l'athlétisme débute le 30 juillet à Tokyo. Suspendu pour trois tests manqués les 2 juin 2020, 28 septembre 2020 et 19 mai 2021, le sprinteur de 31 ans, inscrit sur 200 m aux JO, est l'un des meilleurs athlètes de son pays. lire aussi Toute l'actu de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles