Athlé - Dopage - Sergueï Choubenkov contrôlé positif à un diurétique

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'ancien champion du monde russe Sergueï Choubenkov a été contrôlé positif au furosémide, selon plusieurs médias russes. Sergueï Choubenkov, champion du monde 2015 et vice-champion du monde 2017 et 2019 du 110 m haies, a été contrôlé positif au furosémide, un diurétique, considéré comme un agent masquant, affirment plusieurs médias russes mercredi. Il risque quatre ans de suspension. L'analyse de l'échantillon A montre des traces de furosémide, avec une très faible concentration. Ni la RUSADA (agence russe antidopage), ni la fédération du pays ne vont s'exprimer avant les résultats de l'échantillon B, dont on ne connaît pas encore la date de l'analyse. La concentration minimale du furosémide pourrait laisser croire à la pollution d'un complément alimentaire.
Un contrôle qui fragiliserait davantage une fédération en grande peine Le cas est pris très au sérieux en Russie, un pays qui peine à se réhabiliter après plusieurs scandales de dopage. Le ministre des sports, Oleg Matytsin, qui doit se rendre à Barnaul, où réside Choubenkov, en visite officielle vendredi pour inaugurer un bassin d'aviron, a ajouté à son programme une rencontre avec l'athlète. Pour l'instant, Choubenkov, qui n'avait pas prévu de disputer la saison en salle, n'est pas suspendu, même à titre provisoire.
lire aussi Toute l'actualité de l'athlé Choubenkov fait partie des quelques athlètes neutres autorisés à participer aux différents Championnats pendant la suspension de son pays, avec la star de la hauteur Mariya Lasitskene ou la perchiste championne du monde Anzhelika Sidorova. Ensemble, ils incarnaient une nouvelle génération d'athlètes qui revendiquaient d'évoluer en dehors du système. Ils avaient mené plusieurs actions, interpellant les pouvoirs de leur pays, jusqu'au président Vladimir Poutine, pour révolutionner le système en profondeur et obtenir la levée de la suspension de la Russie des Jeux Olympiques.