Athlé - Euro indoor - Alice Finot crée la surprise à l'Euro indoor de Torun, Pierre-Ambroise Bosse assure

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

L'inattendue Alice Finot s'est adjugée la médaille d'argent du 3 000 m vendredi à l'Euro indoor de Torun (Pologne). La journée a également été marquée par l'annonce du forfait de Renaud Lavillenie, blessé, et la qualification pleine d'assurance de Pierre-Ambroise Bosse pour les demi-finales du 800 m. Alice Finot ouvre le compteur Alice Finot a créé la surprise en apportant sa première médaille à la France aux championnats d'Europe de Torun (Pologne). Une deuxième place que personne n'attendait vraiment. Spécialiste du steeple en plein air, ingénieur dans le civil, Finot, 30 ans, honorait en Pologne sa toute première sélection. Longtemps en queue de peloton, la Française a bénéficié de la chute de la Néerlandaise Maureen Koster qui a bouleversé le bon ordonnancement du petit groupe et lui a permis de se replacer pour la course au podium.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À l'issue d'une belle fin de course, il s'en est même fallu de peu qu'elle ne passe sur le fil la Britannique Amy-Eloise Markovc, victorieuse en 8'46''43. Deuxième en 8'46''54, Finot pulvérise son record (deuxième chrono français de tous les temps) pour aller chercher cette première médaille. Dure journée pour les Bleus La nouvelle est tombée peu après 19 heures : Renaud Lavillenie a été contraint de déclarer forfait pour le concours de perche, en raison d'une douleur ressentie au mollet droit. L'équipe de France perdait ainsi une de ses principales chances de médaille après en avoir vu deux autres disparaître dans la matinée. À la régulière pour Melvin Raffin, incapable de réussir plus de 15,29 m lors des qualifications du triple saut. Quoique ayant réalisé le meilleur temps des séries du 400 m en 46''51, Thomas Jordier a été disqualifié quelques minutes après pour avoir franchi sa ligne de couloir intérieure. Pierre-Ambroise Bosse assure Pierre-Ambroise Bosse a réussi son entrée en matière. Certes, le champion du monde 2017 s'est classé deuxième de sa série du 800 m en 1'49''08 derrière le Polonais Dobek (1'48''85), mais le protégé de Philippe Dupont a fait preuve d'une maîtrise impressionnante, menant quasiment tout au long de la course, ne se relevant pour laisser passer le Polonais qu'une fois la qualification acquise.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Comme j'avais dit, raconte Bosse, je ne comptais pas être aux arrières postes. Ce sont des choix stratégiques. Quand ça paie, c'est cool. Ce genre de choix, on ne peut pas les regretter. Il y a peu de risques. Soit on est en forme, ça passe ; soit on est en forme et on se fait passer par meilleur que soit et il n'y a pas de regret ; soit on n'est pas en forme et là, c'est la vie. » Seul petit problème, Bosse a expliqué à la fin de sa course avoir ressenti une douleur sous la voûte plantaire. Les deux autres Français engagés, le champion de France Benjamin Robert (3e de sa série en 1'49''76) et Nasredine Khatir (3e en 1'50''97) se sont qualifiés pour les demi-finales, ce dernier au centième de seconde. Une Nafissatou Thiam record Touchée par le coronavirus voici quinze jours, Nafissatou Thiam avait hésité avant de venir à Torun. Elle n'a finalement pas regretté son voyage. La Belge s'est imposée au pentathlon en réalisant un total de 4 904 points, record national de la grande Tia Hellebaut battu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Thiam a réalisé 8''31 au 60 m haies, 1,89 m en longueur, 15,16 m en longueur, 6,60 m en longueur et 2'18''80 sur 8000 m. Elle devance sa compatriote Noor Vidts, auteur pour sa part de 4791 points. La Française Célia Perron a pris la huitième place avec 4231 points. Jakob Ingebrigtsen disqualifié Jakob Ingebrigtsen a franchi la ligne du 1500 m en premier, mais il a appris peu de temps après sa disqualification pour avoir marché à l'intérieur de la piste dans le virage après 150 mètres de course. lire aussi Cinq raisons de suivre les Championnats d'Europe en salle à Torun Venu à Torun pour réaliser le doublé 1500 m-3000 m, le Norvégien avait mené sa course avec panache, prenant le rythme à son compte à 1 200 mètres de l'arrivée pour tenter de fatiguer le Polonais Marcin Lewandowski. Tactique payante. À l'arrivée, Ingebrigtsen franchissait la ligne en premier en 3'37''56 devant Lewandowski, deuxième en 3'38''06. Mais son bonheur était de courte durée et le Polonais héritait de la victoire. Des concours de qualité Déception au poids pour la Pologne. Michal Haratyk ne s'est classé que deuxième du poids, mais le concours fut de toute beauté avec quatre hommes à plus de 21 mètres. Le Tchèque Tomas Stanek s'est imposé avec 21,62 m, devant Haratyk donc, 21,47 m. À la longueur, le Grec Miltiadis Tentoglou a réalisé la meilleure performance mondiale de l'hiver à son premier essai avec 8,35 m, en étant juste menacé par le Suédois Thobias Montler, auteur d'un record national avec 8,31 m. Enfin, le poids féminin est revenu à la Portugaise Auriol Dongmo, 19,34 m.