Athlé - Fin de saison pour Pascal Martinot-Lagarde

·1 min de lecture

Le hurdleur français Pascal Martinot-Lagarde, touché aux ischio-jambiers gauches lors du meeting de Paris, le 28 août, souffre en fait d'une déchirure. Il met un terme à sa saison. Pascal Martinot-Lagarde, pas épargné par les blessures cette année, doit mettre un terme à sa saison estivale en raison d'une nouvelle lésion. Le spécialiste du 110m haies avait dû stopper sa saison hivernale après trois meetings en raison d'une lésion de grade 2 aux ischio-jambiers droits le 29 janvier. Une lésion à l'adducteur gauche, en mai, avait retardé sa rentrée, et il avait dû relâcher son effort à Florence pour sa reprise, le 10 juin, en raison d'une bursite à l'arrière de la cuisse droite, et n'avait retrouvé la compétition que début juillet, à Nancy, malgré un début de pubalgie dans l'intervalle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Du renfort à venir dans le staff Toujours gêné par une inflammation tenace sous la fesse droite depuis l'hiver, Martinot-Lagarde était allé chercher une belle 5e place en finale des JO de Tokyo et avait montré, avec un peu de repos, une belle forme à Lausanne (13"17 le 26 août). Alors qu'il se sentait « très fort » au meeting de Paris samedi dernier, une nouvelle douleur est venue le titiller à mi-course et il avait préféré lever le pied, une nouvelle fois. Une semaine plus tard, le verdict est tombé. L'IRM a montré une déchirure au niveau des ischio-jambiers gauches, « pas très grave », selon l'intéressé, « mais assez pour ne pas essayer de finir la Ligue de diamant ». PML va donc partir en vacances pour souffler avant de réfléchir à renforcer le duo qu'il forme avec son coach Benjamin Crouzet des compétences d'un « préparateur physique et/ou un kiné pour rééquilibrer le corps, le renforcer avant de refaire une vraie préparation pour 2022 ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles