Athlé - Gand - Pierre-Ambroise Bosse ambitieux avant le 600 m de Gand

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Sixième du 800 m de Liévin après une fin de course compliquée, Pierre-Ambroise Bosse pense pouvoir s'approcher du record d'Europe du 600 m indoor ce samedi à Gand. C'est le genre de fin de course qui ne laisse pas de bons souvenirs. Encore dans le coup pour la deuxième place après 700 m de course mardi lors du meeting de Liévin, Pierre-Ambroise Bosse a littéralement explosé, pour finalement terminer à une anecdotique septième place en 1'47''81, loin d'un gros chrono comme le laissait imaginer son passage très rapide à mi-course (50''2). « À ce moment-là, je n'avais plus qu'à faire ma prière, expliquait l'athlète mardi en zone mixte après avoir mis plus d'une heure à récupérer de sa course. Le pire c'est qu'au passage au 400 m, ça allait encore. Mais franchement, dans la dernière ligne droite, je ne pouvais plus rien faire, vraiment rien. Il faut savoir prendre des risques. Le lièvre était censé passer en 51''5, il est passé en 50''2, ce n'est pas de ma faute. C'était trop rapide pour moi, c'est clair et net. J'ai posé le cerveau, je me fais piéger, mais c'est de bon augure pour la suite. » Cela faisait effectivement un petit moment que nous n'avions plus vu le champion du monde 2017 aussi acteur dans une course. Ces dernières sorties l'avaient laissé aux portes de la finale des Mondiaux de Doha, le corps de plus en plus perclus de blessures. Plus d'un an plus tard, Bosse a connu un confinement en Afrique du Sud aux côtés de Taoufik Makhloufi en avril dernier, puis un enchaînement de quatre mois de coupure en France, dont il avait grandement besoin. lire aussi L'imbroglio autour de la finale du 60 m haies, mardi au meeting de Liévin Happio sera son lièvre Depuis, la préparation avec son entraîneur Philippe Dupont - stage à la Réunion puis à Agadir - « s'est bien passée » et « tous les feux sont au vert ». En jambes pour sa reprise à Karlsruhe (1'46''38), Bosse espère pouvoir vraiment le prouver ce samedi sur le 600 m du meeting de Gand où l'international sur 400 m haies Wilfried Happio sera son lièvre (passage en 49'' demandé). « Je cours pour essayer de faire un beau 600 m, lance-t-il. On va essayer d'aller chercher un truc intéressant. Le record d'Europe est à 1'15 quelque chose (1'15''12 par Nico Motchebon en 1999). J'ai déjà fait 1'15''70 de mémoire à Moscou en 2013 (1'15''63, meilleure performance française de l'histoire). Je pense que je talonne ce niveau-là à l'heure actuel. Si je ne le fais pas, ce n'est pas grave, on verra bien. »
Celui dont la foulée et le physique sont loin d'être idéals pour l'indoor devrait ensuite enchaîner avec les Championnats de France (Miramas, 19-21 février) et les Championnats d'Europe de Torun (5-7 mars) pour boucler sa première saison en salle depuis qu'il est à haut niveau. « L'idée est de faire le plus de courses possible car on ne sait pas de quoi sera fait demain. Personnellement, c'est pour ça que je cours autant. Ça me fait plaisir de courir, de me montrer en compétition. » lire aussi Armand Duplantis forfait pour le meeting de Torun Actuellement cinquième Européen sur les tablettes, Bosse a déjà pu avoir un avant-goût du niveau qu'il faudra pour s'imposer en Pologne avec le Britannique Elliot Giles, facile vainqueur en 1'45''49. « Giles est l'homme en forme du moment, avoue Bosse. J'ai appris qu'il avait fait 46'' au 400 dans une séance en salle (juste avant Liévin). Il n'y a rien à dire, il est meilleur que moi en ce moment. Il faut être régulier, être intelligent dans une saison. Lui, soit il vaudra 1'44''50 dans un mois, soit c'est moi qui vaudrais ce qu'il vaut en ce moment. Les dés sont jetés. J'attends les Championnats d'Europe pour voir ce que ça donne. » lire aussi Toute l'actu de l'athlétisme