Athlé - Hauteur - Magoutchikh passe 2,06 m au saut en hauteur, troisième performance de l'histoire en salle

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'Ukrainienne Iaroslava Magoutchikh a franchi 2,06 m jeudi à Banska Bystrica, en Slovaquie. Personne n'a fait mieux en salle, au saut en hauteur, hormis Kajsa Bergqvist et Heike Henkel. Iaroslava Magoutchikh ne cesse de grimper. Déjà recordwoman du monde junior de saut en hauteur, vice-championne du monde chez les grandes à Doha en 2019, l'Ukrainienne a sauté 2,06 m mardi à Banska Bystrica, en Slovaquie. Un concours où elle n'a connu qu'un seul accroc (premier essai à 1,93 m) et où elle fut la seule à franchir 2 m, une hauteur qu'elle a avalée trois fois (2,01 m, 2,03 m puis 2,06 m) sans tenter le record du monde (2,09 m en plein air ; 2,08 m en salle). Nouveau record du monde junior à 19 ans, Magoutchikh domine les bilans mondiaux hivernaux naissants (elle avait déjà sauté 2,02 m à Kiev) et bat son record national, comme son record du monde junior (2,04 m jusqu'ici). Surtout, elle se hisse au troisième rang tous temps de la hiérarchie en salle (à égalité avec Kostadinova, Vlasic et Chicherova), derrière la Suédoise Kajsa Bergqvist (2,08 m) et l'Allemande Heike Henkel (2,07 m), au septième indoor et outdoor mêlés. Une ascension qui a de quoi inquiéter la Russe Maria Lasitskene, triple championne du monde, toujours coincée au pays et dans l'incertitude de pouvoir concourir librement cet été aux Jeux du fait de la suspension de sa fédération.