Athlé - JO - Dopage - Contrôle positif confirmé pour Chijindu Ujah, médaillé d'argent aux JO de Tokyo

·1 min de lecture

L'échantillon B du test antidopage positif de Chijindu Ujah a confirmé le résultat du premier contrôle. Le sprinteur britannique, médaillé d'argent sur le relai 4x100m à Tokyo, verra son cas étudié par le Tribunal arbitral du sport. Pas de revirement de situation pour Chijindu Ujah. Le sprinteur britannique, testé positif à plusieurs substance interdites en août dernier, après sa médaille d'argent sur le 4x100m des Jeux de Tokyo, a vu l'échantillon B de son premier test confirmer le bilan initial. Le cas Ujah sera prochainement étudié par le Tribunal arbitral du sport (TAS), comme annoncé ce mardi par l'Agence internationale de contrôle antidopage (ITA). Dans l'attente du verdict du TAS En août, un test antidopage avait révélé la présence d'ostarine (pour la prise de masse musculaire) et de S-23 (assécheur et prise de masse) dans les analyses de Chijindu Ujah. Comme le veut la procédure, un second test a été réalisé, cette fois sur un deuxième échantillon issu du même prélèvement. Il s'est une nouvelle fois avéré positif. Suspendu provisoirement le mois dernier, Ujah devra attendre le verdict du TAS pour connaître sa sanction définitive. « La section antidopage du TAS va étudier la découverte d'une infraction aux règles antidopage, et l'éventuelle disqualification du relai 4x100m britannique », précise le communiqué de l'ITA. En cas de confirmation de cette sanction par le TAS, le Canada, 3e du relai, récupérerai la médaille d'argent, alors que la Chine, 4e sur la ligne, hériterait du bronze.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles