Athlé - LD - Doha - Fraser-Pryce, Norman et Cheruiyot réchauffent l'ambiance à Doha

·4 min de lecture

Dans la chaleur de Doha, la Ligue de diamant, débutée sous des trombes d'eau dimanche, a reverdi, vendredi, sous l'impulsion de Shelly-Ann Fraser-Pryce, 10''84 sur le 100 m, Timothy Cheruiyot en 3'30"48 sur 1 500 m ou Michael Norman en 44''27 sur le 400 m. Une grosse vingtaine de degrés en plus et l'athlétisme a retrouvé des couleurs, vendredi soir à Doha. Après avoir bataillé contre les éléments à Ostrava, mercredi dernier, puis Gateshead, dimanche pour le premier meeting de la Ligue de diamant, les athlètes ont pu évoluer dans des conditions bien plus propices à la performance, et ça s'est ressenti. lire aussi Tous les résultats Effet très net pour la Jamaïquaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, 11"51 en Angleterre il y a cinq jours, 10"84 (+1,1 m/s) pour s'imposer avec aisance devant la Nigériane Blessing Okagbare (10"90). La chaleur a tout changé aussi pour le Canadien André de Grasse. Si, comme à Gateshead (en 20"85), il a terminé 2e du 200 m derrière Kenneth Bednarek, le chrono a baissé de quasiment une seconde. Le vice-champion olympique et du monde de la discipline a retrouvé son meilleur niveau, allant titiller jusqu'au bout un Bednarek très bien sorti de son virage et finalement vainqueur pour un centième, en 19"88. Norman et Benjamin tout en maîtrise Les jambes ont bien tourné aussi sur les tours de piste masculins, avec deux MPM à la clé : 44"27 sur le 400 m pour Michael Norman, autoritaire devant le Colombien Anthony Zambrano (44"57) et surtout son compatriote Fred Kerley (44"60). Sur le 400 m haies, autre victoire américaine avec Rai Benjamin en 47"38 devant le Brésilien Alison dos Santos, qui a amélioré son record personnel en 47"57, et le hurdleur des Iles Vierges Kyron McMaster (47"82). Le local Abderrahman Samba, qui n'avait plus couru l'épreuve depuis son bronze aux Mondiaux 2019, s'est classé 4e en 48"26. Le demi-fond n'était pas en reste avec trois MPM pour autant de Kenyans : celle du 3 000 m pour Beatrice Chebet (8'27"49), celle 1 500 m pour le champion du monde en titre Timothy Cheruiyot (3'30"48) pour sa première sortie et celle du 3 000 m steeple pour Norah Jeruto Tanui (9'00"67).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Rojas enchaîne Yulimar Rojas, qui avait choisi des latitudes plus favorables pour ses premières sorties (Ibiza et Andujar), a enchaîné avec un troisième concours de triple-saut à plus de 15 mètres (15,15 m). Dans la foulée de sa MPM de l'été avec 4,93 m (avec des perches prêtées), Katie Nageotte a battu Sandi Morris aux essais avec 4,84 m, à l'issue d'un concours où elle a tout passé au premier essai. lire aussi Yulimar Rojas à 7 centimètres du record du monde Au disque, la règle de la finale à trois a bouleversé la hiérarchie. Pour rappel, dans les sauts longitudinaux et les lancers, seules les trois meilleures concurrentes ont le droit de réaliser un sixième et dernier essai qui donnera le classement final. L'Américaine Valarie Allman avait réussi la meilleure performance du concours avec 65,57 m au 4e essai, mais avec 58,58 m sur sa dernière tentative, elle a laissé la Cubaine Yaimé Pérez la dépasser avec 61,35 m (63,75 m au 2e essai). La Croate Sandra Perkovic (63,60 m au premier essai) a conservé la troisième place après avoir mordu son jet, aux alentours des 67,50 m. Dans le même style, le Serbe Armin Sinancevic, qui a égalé son record national du poids avec 21,88 m, meilleur jet total du concours, a mordu son 6e essai et pris la troisième place derrière le Néo-Zélandais Tomas Walsh (21,63 m au 6e) et le Croate Filip Mihaljevic (21,57 m au 4e).