Athlé - LD - Johaug, Ingebrigtsen, Warholm, Duplantis : Oslo va vivre un drôle de meeting

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Entre la présence de la star norvégienne du ski de fond Therese Johaug et les surprenants défis des frères Ingebrigtsen, Karsten Warholm et Armand Duplantis, le meeting d'Oslo, le 11 juin prochain, sera à suivre. Pour les Impossible Games, cette édition un peu à part du meeting d'Oslo, le 11 juin prochain, les organisateurs ont prévu quelques surprises. Ainsi, on verra Therese Johaug prendre le départ du 10 000 m. La Norvégienne de 31 ans, qui écrase le circuit de ski de fond l'hiver (73 victoires en Coupe du monde), avait remporté les Championnats de Norvège sur 10 000 m en août 2019, en 32'20"86, sans préparation spécifique. Elle avait également été titrée en cross en octobre. Quentin Bigot ne peut toujours pas s'entraîner normalement La légende de l'athlétisme norvégien Ingrid Kristiansen, ancienne skieuse de fond devenue championne du monde du 10 000 m en 1987, avait évoqué le talent de Johaug pour la piste : « Therese a réalisé tout ce qui pouvait l'être dans le ski de fond, soulignait-elle en octobre dernier au média national VG, relayé par le site nordicmag.info. Pratiquer l'athlétisme serait beaucoup plus amusant pour elle que de survoler certaines épreuves de ski... » Johaug faisait partie des têtes d'affiche de la conférence de presse du meeting, mardi, avec les frères Ingebrigtsen. Filip chassera le record de Norvège sur 1000 m et sera aligné dans un 2000 m par équipes, avec ses frères Jakob et Henrik. La Team Ingebrigtsen sera opposée à distance à la Team de Timothy Cheruiyot, 100 % kenyane (avec Elijah Manangoi, Vincent Keter, Timothy Sein, Edwin Melly). Ces derniers courront au même moment à Nairobi pour un défi original : trois coureurs seulement franchiront la ligne d'arrivée et c'est le trio avec le meilleur temps global qui l'emportera.

Le meeting au format spécial fait la part belle aux épreuves peu courues. Autre star locale, Karsten Warholm se lancera à l'assaut du record du monde du 300 m haies. Les spécialistes du 100 m haies (Isabelle Pedersen, Annimari Korte) se retrouveront sur un 200 m haies et celles du 400 m haies (Lea Sprunger) descendront sur le 300 m haies. Il y aura aussi un 25 000 m, qui verra le local Sondre Nordstad Moen prendre le départ. « Mondo » Duplantis et Renaud Lavillenie s'affronteront à distance à la perche tandis que le Suédois Daniel Stahl, qui se sent prêt dès cette saison à battre le record du monde du disque (74,08m par Jürgen Schult), est engagé au disque dans un concours plus classique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles