Athlé - LD - Stockholm - Mondo Duplantis (6,02 m à la perche) et Femke Bol (52''37 sur 400 m haies) font le spectacle à Stockholm

·3 min de lecture

Dimanche à Stockholm, Mondo Duplantis a encore une fois passé une barre à 6 m avec 6,02 m et Femke Bol a largement battu son record personnel du 400 m haies (52''37). Duplantis toujours au top Cela devient d'un banal. À chaque meeting, qu'il soit comme celui de Stockholm estampillé Ligue de Diamant ou pas, Mondo Duplantis efface une barre à plus de 6 m (6,02 m en l'occurrence) et s'attaque à son record du monde (6,19 m). Dimanche, dans le vieux stade olympique, chez lui ou presque (le Suédois vit au États-Unis), le champion d'Europe n'y est pas parvenu, mais, avec ce quatrième concours d'affilée à plus de 6 mètres, il a montré à ses rivaux Sam Kendricks et Renaud Lavillenie qu'il possédait une longueur d'avance. Ses deux derniers en sont restés à 5,92 m, meilleur saut de l'été pour les deux hommes (égalé pour le Français). lire aussi Les résultats du meeting Des 400 m de haute tenue La Néerlandaise Femke Bol n'en revenait pas. Pourtant, le chronomètre s'est bel et bien arrêté sur 52''37, soit 96 centièmes de mieux que son record personnel sur 400 m haies. Avec ce chrono, Bol, 21 ans, devient la quatrième athlète de tous les temps sur la distance (6e performance mondiale de l'histoire) et n'échoue qu'à trois centièmes du record d'Europe de la Russe Yulia Pechonkina. « Je pense que j'en ai fini avec mon record personnel pour un petit moment, mais j'espère que je courrai dans les mêmes eaux lors de mes prochaines sorties », commenta la Batave tout à sa joie

Beau 400 m haies également chez les hommes. une course marquée par les deux fautes sur l'obstacle de Kyron McMaster (la deuxième se soldant par une chute) et la victoire du Brésilien Alison Dos Santos qui, en 47''34, améliore de 4 centièmes son tout récent record d'Amérique du Sud. Une course où le champion de France Wilfried Happio s'est classé sixième en 49''28. Il était un des rares Français engagés en Suède avec Mouhamadou Fall, deuxième du 100 m (+0,5 m/s) en 10''16 à un centième du Canadien Blake. Des concours toujours aussi détonants On ne l'écrira jamais assez : la nouvelle règle établie par la fédération sur les concours est d'une totale absurdité. Dernière démonstration en date, la longueur féminine de Stockholm où l'Allemande Malaika Mihambo a eu beau sauter 7,02 m (+2,6 m/s), elle a été déclarée deuxième du concours, car devancée sur le dernier saut de la fameuse finale à trois par la Serbe Ivana Spanovic (6,88 m, +2,4 m/s pour 6,77 m, -0,2 m/s, à l'Allemande sur cet ultime essai). Par chance, la Néo-Zélandaise Valerie Adams au poids (19,26 m) ou le Suédois Daniel Stahl au disque (68,64 m) n'ont pas été victimes de ces inepties réglementaires et se sont logiquement imposés. De tels errements n'existent pas pour les sauts verticaux comme la hauteur où l'Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh a remporté le gros lot avec 2,03 m (trois échecs à 2,07 m) devant l'Australienne Nicola McDermott (2,01 m).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles