Athlé - Meeting de Paris - Hugues-Fabrice Zango : « Il y a encore beaucoup de boulot »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le triple-sauteur burkinabé, qui a amélioré son record d'Afrique avec 17,77m, à Paris dimanche, n'en est qu'au début d'une saison qui s'annonce prometteuse. Hugues-Fabrice Zango, vainqueur du triple-saut avec 17,77m : « C'est un très beau début de saison, 17,77m, pour commencer, c'est prometteur. Je ne pensais pas que j'étais autant en forme, mais je savais que j'avais bien travaillé. Je pensais que ça allait venir beaucoup plus tard. Il y a encore des choses à revoir. D'ici la fin de la saison, beaucoup de belles choses, de meilleures choses peuvent se passer. Le challenge, c'était de pouvoir faire plusieurs sauts sur ce genre de piste car l'année dernière, j'ai dû construire mon concours sur quatre essais afin d'en comprendre le fonctionnement. Cette année, c'est allé beaucoup plus facilement, du coup j'ai pu marquer le coup dès les premiers essais. C'est une très bonne chose. (Sur le fait de devenir 4e performeur de tous les temps en salle) Du coup je suis encore au pied du podium. Il n'y a pas de quoi se réjouir en attendant, il y a encore beaucoup de boulot. » Ninon Guillon-Romarin, vainqueure ex-aequo à la perche avec 4,61m : « Je suis contente parce que je n'ai pas reproduit les erreurs que j'ai pu faire sur les deux précédents concours, où vraiment j'ai eu un peu de mal à me caler. Je sentais que j'étais très en forme physiquement mais qu'il me manquait encore de petits réglages. Là tout s'est bien passé, au début du concours, je passe tout au premier essai, j'arrive à mettre en place des choses que je n'ai pas faites ces derniers temps. Je retrouve de la hauteur, des bons sauts. 4,70m c'est au niveau de mes meilleures perfs, je ne le fais pas tous les jours, là il a peut-être manqué un peu de fraîcheur, de disponibilité, mais ça va pas tarder à venir. Je fais Rouen où il y aura un gros plateau le week-end prochain puis Eaubonne, Liévin et les Élite. » Pascal Martinot-Lagarde, deuxième du 60m haies en 7"66 : « J'ai préféré ma série à ma finale niveau technique parce que la finale était beaucoup plus arrachée. Et la sensation que j'ai, c'est d'être sans force. J'ai eu deux faux départs et j'ai cette impression qu'à chaque départ, il y avait un petit peu moins de force. Au troisième départ, j'ai l'impression de ne plus avoir de jus, d'avoir tout mis. Je pensais avoir un peu mieux dans les jambes. Donc un peu déçu mais en même temps on peut pas se battre. Je repars avec un point d'interrogation, qu'est-ce que je vaux, là ? Je ne sais pas ce que j'ai réellement dans les jambes dans de bonnes conditions. J'ajoute deux meetings à mon programme, je vais ensuite courir à Metz, Val de Reuil, Liévin et aux Championnats de France. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi