Athlé - Mondiaux handisport - Mondiaux handisport : trois podiums pour les Bleus

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'équipe de France a fait le plein de médailles mercredi aux Mondiaux handisport de Dubaï. Timothée Adolphe (100m T11) et Dimitri Pavadé (longueur T64) ont remporté l'argent, et Mandy François-Elie s'est parée de bronze sur le 100m T37. Deux jours après son premier titre mondial, sur 400m, Timothée Adolphe a remporté l'argent sur 100m, mercredi aux Mondiaux handisport, à Dubaï. Le Français, avec son guide Bruno Naprix, a battu le record d'Europe dans la catégorie T11 (déficient visuel) en 11''03 (vent +1,5 m/s). Adolphe, double champion d'Europe en titre du 100m, a pulvérisé son record personnel de 8 centièmes. Le sprinteur de 30 ans n'a pu revenir sur le Brésilien Lucas Prado, auteur d'un meilleur départ et d'un nouveau record des Championnats, en 10"95 (à trois centièmes du record du monde de la catégorie). « On est super satisfaits, il y a eu la médaille d'or sur 400m (lundi), on n'a pas eu du tout de repos, il a fallu qu'on enchaîne sur le 100m (séries mardi matin), expliquait Timothée Adolphe. Le Brésilien Lucas Prado sort vraiment plus fort que nous, je pense que c'est un manque de fraîcheur aussi. On ne boude pas du tout notre plaisir. Et ça a transmis de belles ondes à l'équipe. » Dans la foulée, la Martiniquaise Mandy François-Elie s'offrait en effet une médaille de bronze sur le 100m T37 (hémiplégie moyenne ou minimale) en 13"37 (+0,7 m/s). Mais la sprinteuse, détentrice du record du monde en 13"10 depuis le printemps, espérait mieux : « Je suis déçue mais je vais rebondir, commentait-elle. Le départ ça va mais il m'a manqué le finish, j'étais crispée. J'ai le 200m demain (jeudi), l'objectif sera d'être première. »


À la longueur T64 (amputés tibiaux), Dimitri Pavadé a explosé son record personnel au premier essai, retombant à 7,25m (-0,6). Le Réunionnais n'avait jamais sauté à plus de 7 mètres avant d'arriver aux Emirats arabes unis. Deuxième de la finale, il a également ouvert un quota pour les Jeux Paralympiques de Tokyo. « C'était un truc de ouf, c'est juste énorme, je pulvérise mon record ! J'ai juste envie de profiter, savourer, souriait le sprinteur-sauteur. Pour moi, les 7 mètres étaient proches, vu ce que j'avais fait à Charléty, mon record à 6,93m, sans la planche, si on ajoute ça j'avais le record de France. Au premier saut, j'ai juste pensé à ''rentrer à balle'', il n'y avait plus de questions à se poser. Et je l'ai fait. » Jean-Baptiste Alaize, 3e du dernier Euro, s'est contenté de la 8e place avec 6,59m. L'Allemand Markus Rehm a remporté son quatrième titre mondial avec un bond à 8,17m.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi