Athlé - Ostrava - Fred Kerley confirme sa forme à Ostrava

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le polyvalent sprinteur américain Fred Kerley (9''96 sur 100 m) s'est illustré mercredi à Ostrava, où Joshua Cheptegei a échoué contre sa tentative de battre le record du monde du 3 000 m. Les conditions climatiques moyennes (petite quinzaine de degrés) ont sans doute empêché de faire de ce meeting d'Ostrava (République tchèque) une cuvée exceptionnelle, mais la première grande sortie européenne de nombreuses stars a quand même été riche d'enseignements ce mercredi. Outre l'impressionnante victoire en solo sur 10 000 m de l'Ougandais Jacob Kiplimo ou la très belle performance de l'Allemand Johannes Vetter au javelot avec 94,20 m, on retiendra aussi que le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango a dominé l'Américain Christian Taylor au triple saut. Zango s'est imposé avec un bond à 17,20 m (+0,7 m/s) alors que son supposé grand rival aux JO visiblement handicapé physiquement s'est contenté d'une anonyme cinquième place avec 16,36 m. Les Français Melvin Raffin et Jean-Marc Pontvianne terminent 3e (16,71m) et 4e (16,37 m). lire aussi Les résultats du Meeting d'Ostrava Augustin Bey, auteur d'une saison 2020 très intéressante, semble sur la bonne voie en 2021 avec un succès à la longueur en 8,02 m (-0,3 m.s). Le 100 m masculin était particulièrement attendu et le succès est revenu à l'Américain Fred Kerley en 9''96 (+1,4 m/s) devant son compatriote Justin Gatlin (10''08) et le Canadien André de Grasse (10''17). Kerley, avant tout un spécialiste de 400 m, va aussi très vite sur la ligne droite et avait déjà réussi 9''91 cette saison, deuxième chrono mondial derrière les 9''88 de Trayvon Bromell, autre Américain en vue en ce printemps.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Kerley n'a pas chômé à Ostrava puisqu'il a aussi couru le 200 m, bouclé à la 2e place en 20''27 derrière son compatriote Kenny Bednarek, vainqueur en 19''93 (-0,6 m/s). Annoncé présent en République tchèque sur le demi-tour de piste, Christophe Lemaitre n'a finalement pas fait le déplacement. Toujours sur 200 m, l'Américaine Sha'Carri Richardson, sensation de cette année 2021 avec ses 10''72 sur 100 m, s'est imposée en 22''35 (-1,1 m/s) sans donner l'impression de forcer, et avec une bonne marge sur la Nigériane Blessing Okagbare (22''59).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur 800 m, les Britanniques ont frappé très fort avec les victoires inattendues de deux juniors. Keely Hodgkinson s'est imposée en 1'58''89, à 19 ans, le même âge que fêtera jeudi son compatriote Max Burgin, qui a bouclé sa course en 1'44''14, MPM à la clé. Outre Kiplimo, un autre Ougandais avait la possibilité de laisser sa marque sur la piste tchèque. Mais Joshua Cheptegei, détenteur depuis 2020 des records du monde du 5 000 m et du 10 000 m, n'a pas réussi à s'emparer mercredi de celui du 3 000 m. Vainqueur en 7'33''24, il reste loin de la marque du Kenyan Daniel Komen, 7'20''67 en 1996. Quant au recordman du monde suédois Mondo Duplantis, il s'est imposé à la perche avec 5,90 m (un échec à 5,95 m et deux à 6 m) devant l'Américain Sam Kendricks (5,85 m) et Valentin Lavillenie (5,60 m). lire aussi L'actualité de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles