Athlé - Perche - Renaud Lavillenie et Mondo Duplantis terminent à égalité leur concours à distance

L'Equipe.fr
L’Equipe

Engagés dans un concours à distance en ces temps de coronavirus, Renaud Lavillenie et Mondo Duplantis ont terminé à égalité, dimanche, avec 36 essais chacun à plus de 5 mètres en 30 minutes. Troisième participant, Sam Kendricks a fini loin (26 barres franchies). Armand Duplantis et Renaud Lavillenie n'ont pas pu se départager. L'actuel (6,18 m) et l'ancien (6,16) recordmen du monde de saut à la perche étaient engagés dans un concours à distance avec le double champion du monde Sam Kendricks. Le but : passer le plus de fois possible les 5 mètres en 30 minutes. Chacun dans leur jardin, les perchistes ont enchaîné les sauts mais le Suédois et le Français ont terminé avec le même nombre de passages (36). Parti beaucoup plus prudemment que ses collègues, l'Américain a fini bon dernier (26). Record du monde pour Duplantis Le présentateur de ce concours, chapeauté par World Athletics et retransmis en direct sur Youtube, a essayé de les pousser à sauter trois minutes de plus pour déterminer un vainqueur unique. « Je suis mort, je ne veux pas prendre risque », a répliqué le Français pendant que son rival de 20 ans s'offrait un 37e et dernier saut pour le plaisir. Les trois hommes ont promis qu'ils remettraient ça. Lavillenie en « mode automatique » « La compétition me manquait, même dans le jardin et sans réel objectif. J'avais les mêmes sensations que sur une grande compétition, la pression et j'étais très excité avant. Je suis très heureux d'avoir participé, très content d'avoir fait ça avec Sam et Mondo. Personne ne voulait perdre. J'ai mis du temps à m'en remettre physiquement. L'idée, c'était de réaliser un saut par minute mais il a fallu faire plus. J'ai dû me mettre en mode automatique pour rattraper Mondo qui avait un peu d'avance. Je ne ferais pas ça chaque semaine, mais c'était sympa. Un bon mix entre la technique et le physique. Rien de sérieux à ma main gauche (bandée, nldr), un petit strap au poignet après une chute il y a quelques semaines. » S.K.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi