Athlé - Pierre-Ambroise Bosse cherche partenaire particulier

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Sans sponsor depuis le début de l'année 2021, Pierre-Ambroise Bosse s'est fait sa propre promotion ce vendredi lors du meeting de Karlsruhe. Romain Mesnil s'était baladé nu, perche en main, en 2009 pour trouver un nouveau sponsor. Ce vendredi, à part pour devenir le « striker » le plus rapide du monde, Pierre-Ambroise Bosse ne pouvait se présenter dans le plus simple appareil au meeting de Karlsruhe (Allemagne). Sans contrat équipementier depuis la fin de son bail avec Puma le 31 décembre, le champion du monde 2017 du 800 m est donc apparu avec un t-shirt noir siglé de la mention « Coeur à prendre », maniant l'humour et l'utilité, comme il sait si bien le faire. lire aussi Les contrats des athlètes avec les équipementiers rattrapés par la crise « Je remercie Puma de m'avoir aidé lors des six dernières années (en contrat depuis 2015), a lâché le Français dans la zone mixte virtuelle du meeting allemand. Je suis arrivé à la fin de mon contrat. Je suis un athlète libre maintenant. » En dedans ces dernières saisons, notamment à cause de nombreuses blessures, Bosse et son manager Kevin Hautcoeur n'ont donc, pour l'heure, pas trouvé de chaussures à leurs pieds, dans un contexte économique compliqué en pleine crise du coronavirus. « C'est la fin d'une aventure et peut-être qu'une nouvelle va commencer pour moi, a-t-il ajouté. Je suis presque un vieillard maintenant. Il me manque juste la canne. » Troisième en 1'46'40 Un vieillard de 28 ans, qui a néanmoins démontré ce vendredi, qu'il avait encore des restes. Dans des conditions indoor qui ne siéent pas à sa grande foulée mais avec les nouvelles pointes Nike en carbone (Air Zoom Victory) aux pieds, le Français s'est classé troisième en 1'46''40, réalisant par la même occasion les minima pour les prochains Championnats d'Europe en salle de Torun (5-7 mars). De retour d'un stage à Agadir (Maroc) en compagnie de son entraîneur Philippe Dupont, Bosse devrait monter en puissance lors du meeting de Liévin (le 9 février). La meilleure façon de retrouver un partenaire. lire aussi Une saison hivernale sans cross