Athlé - La Roche-sur-Yon - Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre accélèrent au meeting de La Roche-sur-Yon

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec 10"06, Jimmy Vicaut a amélioré d'un centième son meilleur chrono de la saison sur 100m, avec un vent défavorable, vendredi soir à La Roche-sur-Yon. Christophe Lemaitre a remporté le 200m en 20"54 devant le junior Sasha Zhoya (20"84). Jimmy Vicaut, en retrait à Charléty, samedi dernier, pour son premier 100m depuis les JO de Tokyo (10"19), a accéléré vendredi soir à La-Roche-sur-Yon. Malgré un vent de face assez fort (-1,2m/s), le sprinteur de 29 ans a réussi son meilleur chrono de la saison avec 10"06. C'est même son meilleur temps depuis deux saisons et ses 10"02 réalisés en juillet 2019. Vicaut, entraîné par Rana Reider en Floride, a battu ses collègues du relais 4x100m Mickaël Zézé, qui égale en 10''15 son record personnel établi à Paris il y a quelques jours, et Amaury Golitin (10"34). L'ex-recordman d'Europe du 100m s'alignera à Berlin le 12 septembre. Lemaitre devant Zhoya En clôture du meeting, Christophe Lemaitre a également retrouvé des couleurs sur 200m, sa distance favorite. Le médaillé de bronze des JO 2016, non qualifié pour Tokyo, s'est imposé en 20"54 (+0,1m/s) sur une piste inversée en raison du vent, où le départ avait été donné au niveau de celui du 400m. Lemaitre, qui signe comme Vicaut son meilleur chrono depuis 2019, a battu le junior Sasha Zhoya, 2e en 20"84. Pour sa première course depuis son record du monde juniors du 110m haies (12"72), à Nairobi le 21 août, Zhoya était venu se tester sur une distance où il possède un record à 20"68 (en 2020). S'il pouvait légitimement espérer mieux, la fatigue et un brin de crispation l'ont privé d'un chrono dans ses standards. lire aussi Lemaitre : « J'ai encore envie de tout déchirer » « Ce sont des sensations que je n'avais pas retrouvées cette saison, je suis très content, commentait Lemaitre après sa course. Ça permet de finir cette saison sur de bonnes bases : une victoire et un aspect chronométrique intéressant. Ça montre aussi que si j'étais dans cette forme-là dans un contexte de recherche de minima, j'aurais été dans le coup. Mais avec ce qui s'est passé (il a été affaibli après son vaccin contre le covid puis s'est blessé au mollet), c'était compliqué. Mais c'est de bon augure pour la suite. Ça montre que je peux encore faire des chronos et que je peux être présent pour faire de belles performances. La forme est revenue, c'est dommage que ça ne soit que maintenant. » lire aussi Renaud Lavillenie met un terme à sa saison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles