Athlé - Semi-marathon (F) - Letesenbet Gidey pulvérise le record du monde du semi-marathon à Valence

·2 min de lecture

Pour son premier semi-marathon, l'Éthiopienne Letesenbet Gidey a été époustouflante en portant le record du monde du marathon à 1h2'52''. Les 1h3'44" de Yalemzerf Yehualaw, sur le semi-marathon d'Atrim, en août dernier, étaient déjà impressionnants. Cette performance avait fait de l'Éthiopienne la première femme sous les 1h4' minutes. Il y a deux jours, World Athletics annonçait que la marque ne pouvait pas être homologuée en tant que record du monde en raison d'une erreur de mesure, il manquait 54 mètres dans le parcours. Yehualaw et sa compatriote Letesenbet Gidey étaient donc de nouveau en chasse de l'actuel record détenu par l'Éthiopienne Ababel Yeshaneh, qui avait couru en 1h4'31'' en février 2020 (la Kényane Ruth Chepngetich a signé un chrono de 1h4'2" en avril mais son temps n'a pas encore été homologué). Dimanche, dans les rues ensoleillées de Valence, les deux femmes sont parties sur des bases très élevées, tout de suite en avance sur la marque de Yeshaneh : 15'0" aux 5km, et surtout 29'45'' aux 10km, pas si loin du record du monde (29'38''). C'est peu après ce point de passage que Yehualaw s'est laissée distancer par Gidey, lancée sur un rythme effréné. Première femme sous les 1h3' La coureuse de 23 ans n'a pas ralenti, passant aux 15km en 44'29", soit 1'1" d'avance sur le record du monde. Elle a franchi la ligne d'arrivée sans faiblir, dans un incroyable chrono : 1h2'52". Déjà détentrice des records du monde du 5000m (14'6"62 en octobre 2020), du 10 000m (29'1''03 en juin dernier), et la meilleure performance mondiale de tous les temps sur 15km (44'20" en novembre 2019), Gidey ajoute une nouvelle ligne à son palmarès. Yehualaw a terminé 3e en 1h3'51'', dans le même chrono que sa compatriote éthiopienne Genetu Molalign. Pas de record chez les hommes Alors que la course masculine s'annonçait tout aussi palpitante que celle des femmes, elle n'a pas mené à un nouveau record. La marque du Kényan Kibiwott Kandie, établie à Valence en décembre 2020 (57'32'') est restée intacte. Abel Kipchumba s'est imposé en 58'7'', devançant dans les derniers mètres Rhonex Kipruto (58'09''). Daniel Mateiko, en 58'26'', complète un podium 100 % kényan.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles