Athlé - Székesfehérvár - Elaine Thompson remporte en 10''71 un 100 m très relevé à Székesfehérvár

·4 min de lecture

La championne olympique jamaïquaine du 100 m Elaine Thompson a dominé sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce mardi à Székesfehérvár (Hongrie) lors d'un meeting de très haut niveau. Records d'Afrique pour Akani Simbine (9''84 sur 100 m) et Hugues-Fabrice Zango (17,82 m au triple saut). La double championne olympique de Rio (100 m et 200 m) Elaine Thompson a remporté mardi à Székesfehérvár (Hongrie) un très relevé 100 m en 10''71 (+ 0,6 m/s) devant sa compatriote jamaïquaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (10''82), qui détient la meilleure performance mondiale de la saison (10''63). C'est le deuxième meilleur chrono de la carrière de Thompson, et son plus rapide depuis quatre ans, elle qui a souvent été gênée par ses tendons d'Achille, encore très récemment. Preuve de la densité de cette course digne d'une finale de grand championnat ? Il y a quatre athlètes sous les 10''90, puisque Marie-José Ta Lou prend la 3e place en 10''86 et Blessing Okagbare la 4e en 10''89. Record d'Afrique pour Simbine sur 100 m... Toujours sur la ligne droite, le Sud-Africain Akani Simbine se souviendra longtemps de son séjour hongrois. Non pas car son nom était écrit au marqueur sur son dossard, mais parce que son succès en 9''84 (+ 1,2 m/s) est synonyme de nouveau record d'Afrique et de deuxième meilleure performance mondiale de l'année derrière les 9''77 de Trayvon Bromell. Simbine (27 ans), 4e des derniers Mondiaux sur la ligne droite et 5e à Rio, a largement devancé les Américains Mike Rodgers (10''00) et Marvin Bracy (10''02). Visiblement en jambes, le Sud-Africain a même trouvé la force d'enchaîner par un 200 m, bouclé à la première place en 20''25 (-1,1 m/s). Dans l'autre 200 m de la soirée, le Canadien André de Grasse s'est imposé en 19''97 (+ 1,2 m/s) devant les Américains Kenny Bednarek (19''99) et Erriyon Knighton (20''03). Ce dernier, 3e des récentes sélections US à 17 ans, a montré qu'il avait tout a fait bien digéré sa qualification aux JO. lire aussi Tous les résultats du meeting Sur 100 m haies, la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn a encore montré son excellente forme cette saison en s'imposant en 12''34 (+ 0,2 m/s), à deux centièmes de son record personnel, laissant malgré un départ moyen la Biélorusse Elvira Herman à plusieurs longueurs (12''67). Sur 110 m haies, le champion du monde américain Grant Holloway, qui est passé à un centième du record du monde (12''80) lors des Trials d'Eugene (Oregon) il y a quelques jours, a réussi un très bon départ avant de baisser de pied dans la deuxième partie de course. Tout est relatif évidemment, puisqu'il s'est imposé en 13''08 (- 0,1 m/s), devant l'Espagnol Orlando Ortega (13''15) et le Russe Sergueï Choubenkov (13''19), récemment blanchi par l'AIU. Le Français Dimitri Bascou est 6e en 13''97. Holloway s'est dit fatigué par sa récente arrivée en Europe. Sur 200 m, la Jamaïquaine Shericka Jackson a une nouvelle fois rappelé qu'elle serait une postulante très sérieuse au podium sur le demi-tour de piste à Tokyo en signant un bon 21''96 (- 0,3 m/s), devançant la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (22''15). Sur 400 m, où le recordman du monde sud-africain Wayde van Niekerk était forfait de dernière minute, le Bahaméen Steven Gardiner a eu le meilleur finish pour s'imposer en 44''47 devant les Américains Bryce Deadmon (44''58) et Mike Norman (44''65). ...et pour Zango au triple saut Les concours ont aussi été très relevés à Székesfehérvár. Au triple saut, magnifique duel entre le Portugais Pedro Pablo Pichardo et le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango. Malgré un nouveau record d'Afrique en plein air (17,82 m au deuxième essai, + 0,2 m/s), l'élève de Teddy Tamgho a dû laisser la victoire à Pichardo, deux fois médaillé d'argent aux Mondiaux sous le maillot cubain, qui a réussi un saut à 17,92 m (+ 0,4 m/s). C'est la meilleure performance mondiale de l'année. Benjamin Compaoré est 8e avec 16,43 m. À la hauteur, succès du champion d'Europe en salle biélorusse Maksim Nedasekau avec 2,37 m, qui égale la meilleure performance mondiale de l'année, co-détenue par le Russe Ilya Ivanuyk, seulement deuxième du concours (2,33 m) ce mardi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles