Athlé - USA - Cadets - Le jeune Américain Erriyon Knighton efface Bolt et rêve de Tokyo

·3 min de lecture

Tombeur du record cadet de la méga star sur 200m (20''11), le jeune pro américain de 17 ans Erriyon Knighton va maintenant préparer ses sélections olympiques en vue des Jeux de Tokyo, où il pourrait marquer l'histoire. C'est l'un des plus gros coups de tonnerre de ce début d'été sur le sprint. En effaçant des tablettes cadettes du 200m le nom d'Usain Bolt, jadis star très précoce elle-même, en 20''11 à Jacksonville (dans la nuit de lundi à mardi) contre 20''13 au Jamaïquain en 2003, le jeune Floridien Erriyon Knighton (17 ans) a marqué les esprits et s'est ouvert des perspectives pour cet été olympique. lire aussi Toute l'actu de l'athlé Lors du Duval Challenge, Knighton ne s'est en effet pas contenté de s'imposer dans un chrono de classe mondiale, il a également dominé certains des meilleurs sprinteurs de la planète, à commencer par son compatriote Trayvon Bromell, le plus rapide de l'été sur 100m (9''88), 2e en 20''20 pour son premier 200m depuis 2015, et les Britanniques Zharnel Hughes (20''30) et Adam Gemili (20''69). Erriyon Knighton « Je planifie maintenant de descendre sous les 20'' » « J'ai sorti une course à mon meilleur ici et c'est pour ça que j'ai gagné, a-t-il commenté. Lors des derniers meetings, j'ai appris à ne pas avoir peur et à faire ce que j'ai à faire. Je commence à me familiariser avec tous les voyages et les compétitions. Je planifie maintenant de descendre sous les 20''. » Au lycée, Knighton se voyait plutôt un avenir de wide receiver dans le foot US, mais son coach Joseph Sipp (également celui de la section athlé) lui a tout de suite demandé de s'étalonner sur le sprint. Le gamin pensait que cela l'aiderait à mettre dans le vent les défenses du foot mais l'évidence de son potentiel vitesse l'a vite rattrapé. Pro depuis le début de l'année En août dernier, Knighton était contacté par Adidas après avoir porté son record à 20''33. Il a pris un mois pour se décider à passer pro, ce qui est le cas depuis le début de l'année, mais compte bien poursuivre ses études, prises en charge par son équipementier. Après son coup d'éclat à Jacksonville, Knighton a regagné Tampa pour préparer les Sélections US pour les JO de Tokyo (23 juillet-8 août), qui débuteront dans deux semaines à Eugene (18-27 juin). Il pourrait y devenir le plus jeune athlète masculin américain à se sélectionner pour les JO depuis le grand miler Jim Ryun en 1964. Mais la concurrence sera très relevée. Sur 200m, Kenneth Bednarek (19''88 cet été) et le champion du monde Noah Lyles font notamment figures d'épouvantails. Et pour se qualifier dans le relais 4x100m, il lui faudra finir parmi les six meilleurs et donc abaisser sensiblement son record (10''16 à Boston mais aussi 9''99 trop ventées en mai)... lire aussi Lyles souffre de troubles psychologiques depuis ses 8 ans En faisant chuter la référence Bolt, la performance de Knighton a réussi à éclipser les autres stars réunies à Jacksonville. Le champion du monde du 110m haies Grant Holloway s'est imposé en 13''10 (13''15 en séries) après le forfait du champion olympique Omar McLeod (13''16 en séries), Allyson Felix a remporté le 400m en 50''66, son meilleur chrono depuis quatre ans, Ronnie Baker a nettement dominé Yohan Blake sur 100m (9''99 contre 10''09), Brittany Anderson a remporté le 100m haies en 12''54 après disqualification de Camacho-Quinn (12''50 en séries) et une autre Jamaïquaine, Briana Williams, s'est adjugée le 100m en 10''98, tandis que Shamier Little portait la MPM du 400m haies à 53''12 quand la recordwoman du monde Dalilah Muhammad se contentait de 55''01 pour sa première sortie depuis son titre mondial en 2019. lire aussi Tous les résultats du meeting de Jacksonville

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles