Atlético - Joao Felix peut gagner le Ballon d'Or selon Simao

Goal.com

Joao Felix peut un jour remporter le Ballon d'Or à en roire l'ancien ailier Simao. Agé de 20 ans, le Portugais a rejoint l'équipe espagnole de Benfica l'été dernier et a fait 28 apparitions cette saison.

Mais l'attaquant a eu du mal à reproduire la forme qui a attiré l'attention des meilleures équipes européennes lorsqu'il évoluait encore du côté du Benfica, où il a marqué 20 fois en seulement 43 matches.

Atletico Madrid, João Félix raconte sa rencontre avec Cristiano Ronaldo

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Felix n'a frappé que quatre fois en Liga et a marqué deux autres fois en Ligue des champions pour l'équipe de Diego Simeone, alors qu'il a également dû faire face à des blessures cette année. Malgré ses problèmes, l'ancien joueur de l'Atlético et de Barcelone, Simao, est convaincu qu'il va réussir dans la capitale espagnole et s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs du monde.

"Je pense qu'il peut atteindre le Ballon d'Or. Il est dans une phase d'adaptation, ce n'est pas facile, a déclaré Simao à BTV. La façon de jouer de l'Atlético est différente de celle de Benfica et les premiers mois n'ont pas été faciles.

"Je sais que cela le dérange d'être remplacé, mais il doit penser à l'équipe qui a la possibilité de gagner. Il faut être cool pour attaquer dans l'équipe de Simeone."

Simao dit qu'il sait ce que ressent l'international portugais en se mêlant à des joueurs de haut niveau, car le quadragénaire a fait un saut similaire lorsqu'il a quitté le Sporting pour rejoindre le FC Barcelone en 1999.

"Pep Guardiola, Figo, Patrick Kluivert, Ronald de Boer... si nous regardons cette équipe, presque tous sont des entraîneurs", dit-il en repensant à ses coéquipiers du Camp Nou.

"Jouer avec Figo, la grande idole, était fantastique. C'était la plus grande difficulté pour moi. Je me suis dit : 'Où est-ce que je vais jouer ?' D'un côté il y avait Figo, de l'autre Rivaldo, je devais attendre qu'ils soient suspendus ou fatigués. 

"Ce furent deux années fantastiques, j'ai passé beaucoup de temps avec Rivaldo et j'ai eu des conversations avec Guardiola. Il avait déjà un sens tactique, il a pris un rôle et m'a dit comment il fallait se déplacer sans le ballon.

"Dans l'avion, j'étais assis au milieu de Figo et Guardiola et j'avais déjà des livres sur le football, beaucoup sur le golf. J'ai beaucoup lu. J'avais 19 ans. J'ai fini un entraînement épuisant et Rivaldo m'a demandé de m'entraîner avec lui, parce qu'il en voulait plus, je ne pouvais pas dire non."

À lire aussi