Atlético Madrid, Gameiro : "Un régal de jouer avec Griezmann

Kevin Gameiro a livré son sentiment sur le football espagnol et est revenu sur les différentes étapes de sa carrière.

Arrivé l'été dernier à l'Atlético Madrid après un passage fructueux au FC Séville, Kevin Gameiro s'est rapidement imposé chez les Colchoneros et son duo avec Antoine Griezmann fait des merveilles. L'ancien attaquant du PSG a même retrouvé l'équipe de France grâce à ses performances sous les ordres de Diego Simeone. Kevin Gameiro s'est confié sur son association avec Antoine Griezmann, ses rapports avec Unaï Emery et la culture du football en Espagne.

"Avec Antoine Griezmann, c'est un régal. J'adore jouer avec lui. Je suis plus à l'aise à deux devants. Chaque passage dans chaque club, chaque entraîneur m'a permis de progresser. Les entraîneurs étaient tous différents. Je suis venu à l'Atlético Madrid dans un 4-4-2 comme à Lorient et pour moi c'est le top. La ferveur des stades en Espagne, c'est le top. À Séville c'était un club magnifique, avec deux gros clubs dans la ville, avec une ambiance spéciale. En France, les gens ne sont pas passionnés comme en Espagne. J'ai eu Emery au téléphone avant qu'il aille au PSG. Je lui ai dit que c'était un bon club pour lui. J'ai gardé des rapports avec lui. Tu peux discuter avec lui, t'engueuler avec lui, mais deux jours après si tu te donnes à fond à l'entraînement, il te fera jouer. C'est un entraîneur particulier", a déclaré Kevin Gameiro à SFR Sport.

L'attaquant de l'Atlético Madrid s'est exprimé sur son retour en équipe de France : "Je suis revenu de loin. Je n'étais pas revenu depuis quatre ans. La période était assez longue, mais j'ai toujours bossé dans mon club pour retrouver l'équipe de France. J'espère rester dans ce groupe là le plus longtemps possible. Il faut toujours travailler et garder ses objectifs en tête. J'aimerais bien gagner encore un trophée cette saison. Faire une Coupe du monde c'est l'objectif pour moi"

Il est revenu sur son passage au PSG : "J'ai toujours du me battre pour gagner ma place. C'est ma force de caractère. C'est moi. J'ai toujours dû en faire plus. Je ne suis pas très grand, j'ai d'autres qualités, mais en général on préfère les gens costaud, moi je suis vif, rapide, j'ai d'autres qualités et je m'en sers. À Séville je jouais tout seul devant et cela c'est bien passé. Parfois c'est difficile de ne pas rentrer dans les plans du coach. Au PSG, Ibrahimovic était devant moi, c'était assez difficile. Je ne regrette pas du tout d'être passé au PSG, même si la dernière saison était assez difficile, j'ai réussi à rebondir c'est le principal".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages