Tennis - ATP - Indian Wells - A Indian Wells, Nick Kyrgios s'offre encore Novak Djokovic

L'Equipe.fr
Comme à Acapulco, Nick Kyrgios a dominé Novak Djokovic à Indian Wells. Le numéro 2 mondial a été éliminé en deux petits sets (6-4, 7-6[3]) lors des huitièmes de finale.

Comme à Acapulco, Nick Kyrgios a dominé Novak Djokovic à Indian Wells. Le numéro 2 mondial a été éliminé en deux petits sets (6-4, 7-6[3]) lors des huitièmes de finale.Ainsi, Novak Djokovic n'a pas la solution contre Nick Kyrgios. Deux matches en treize jours contre l'Australien, et deux défaites. Et sans prendre un set. Dur pour un Serbe qui avait brillé la veille contre Juan Martin Del Potro, notamment lors d'un troisième set qualifié par ses soins de «meilleure manche de sa saison». L'intensité et les revers long de ligne étaient revenus. Et patatras.Est-ce la faute de la programmation, qui a fait jouer Djokovic tard le soir mardi, et dès le lendemain au milieu d'une très chaude après-midi? Est-ce de sa propre responsabilité, lui qu'on a senti presque nonchalant en début de match, et friable sur ses revers? Est-ce du ressort de ce Kyrgios impressionnant quand il ne se laisse pas déborder par ses excès? Evidemment. Accrocheur dans les échanges qu'il a tenus face au maître en la matière, toujours aussi imperturbable au service, l'Australien n'aura eu aucune balle de break à sauver de tout le match. Mené 15-30 au moment de servir pour le premier set, il accéléra aussi en seconde balle, et le Serbe en lâcha sa raquette de rage...Kyrgios trop fort au serviceAvec 14 aces, 86% de points gagnés sur sa première balle et une deuxième balle qu'il sait faire gicler ou frapper comme un doux dingo, Kyrgios devient très dur à battre Plus concerné dans le deuxième set, Djokovic en a fait l'amère expérience. Menacé par deux balles de break contre lui à 5-5 au deuxième set, le Serbe s'en sortit sur un fil sur une volée de coup droit et un passing tiré sans respirer le long de la ligne.A 6-5 pour lui, et 15-30 sur le service de Kyrgios, il crut au contraire à une ouverture possible. Un service gagnant, un ace, et une deuxième avec un effet diabolique douchèrent ses espoirs. Dans le tie-break, Djokovic finit par craquer. Quatre services gagnants de Kyrgios, un rallye mal négocié, une faute directe en revers et un coup droit dans les bâches le plongèrent à nouveau dans les doutes récurrents depuis l'été dernier. L'Australien impitoyable avait à nouveau eu raison de lui.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages