Ces attaquants qui ont connu des périodes de disette en équipe de France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Muet en club depuis le 6 janvier, Antoine Griezmann est également moins décisif avec les Bleus. Mais statistiquement, il est encore loin des pires disettes qu'ont pu connaître certains attaquants de l'équipe de France.

Jean-Pierre Papin, un après-Mondial difficile

Du 28 mai 1986 au 28 septembre 1988, 671 minutes (9 matches) sans marquer

Les mois suivant la Coupe du monde 1986 auront été difficiles pour Jean-Pierre Papin. Du voyage au Mexique après seulement deux sélections, celui qui évolue alors au FC Bruges connaît un Mondial mitigé, entre son premier but en Bleus lors du match d'ouverture face au Canada (victoire 1-0) et les trois rencontres à élimination directe passées sur le banc. Relancé par Henri Michel lors de la petite finale face à la Belgique (victoire 4-2), le Boulonnais inscrit le deuxième but français juste avant la mi-temps.

Transféré à l'Olympique de Marseille durant l'été, le buteur va alors connaître une disette de plus de deux ans en Bleus. Ce n'est que le 28 septembre 1988, lors d'un match face à la Norvège (1-0) comptant pour les éliminatoires à la Coupe du monde 1990, que Jean-Pierre Papin va se libérer en transformant un penalty obtenu par Daniel Bravo à six minutes du terme.

Christophe Dugarry, la libération face à l'Afrique du Sud

Du 10 juin 1996 au 12 juin 1998, 775 minutes (12 matches) sans marquer

Qu'il revient de loin, Christophe Dugarry, quand il inscrit le premier but de l'équipe de France à la Coupe du monde 1998 face à l'Afrique du Sud devant « son » public du Vélodrome. Revenu en France quelques mois plus tôt après six mois extrêmement compliqués au Barça, le buteur de l'OM n'a inscrit qu'un seul but lors de la saison 1997-1998.

Et pourtant, Aimé Jacquet décide de l'appeler pour ce Mondial à la maison, ce qui vaut aux deux hommes d'être les cibles préférées des Français. Il faut dire qu'en équipe de France, le Girondin est muet depuis le 10 juin 1996 et la victoire des Bleus lors de leur premier match de l'Euro face à la Roumanie (1-0). Titulaire contre l'Arabie saoudite au match suivant, Dugarry se blessera et ne fera son retour qu'en finale face au Brésil (3-0).

Olivier Giroud, une Coupe du monde sans but

Du 28 mai 2018 au 9 septembre 2018, 808 minutes (10 matches) sans marquer

S'il n'y a que trois mois qui séparent les 31e et 32e buts d'Olivier Giroud en Bleu, le temps paraît tout d'un coup plus long quand on sait qu'il y a eu une Coupe du monde entre les deux. Buteur le 28 mai 2018 face à l'Irlande en amical (2-0) puis le 9 septembre en Ligue des nations contre les Pays-Bas (2-1), l'attaquant de Chelsea n'aura pas inscrit un seul but lors de la campagne des Bleus vers leur « deuxième étoile ». Pas si grave pour le Chambérien : « Si je gagne ce Mondial sans avoir marqué un seul but, je n'en aurai rien à faire, ça m'ira très bien ! » Dont acte.

Stéphane Guivarc'h, un but et c'est tout

Du 11 octobre 1997 jusqu'à sa retraite, 840 minutes (13 matches) sans marquer

Olivier Giroud ne fut pas le premier buteur des Bleus à ne pas marquer un seul but lors d'une Coupe du monde. Vingt ans plus tôt, Stéphane Guivarc'h était lui aussi resté muet lors du premier sacre mondial. Mais au contraire de l'attaquant de l'AC Milan, devenu le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (48 réalisations), celui qui a été sacré meilleur réalisateur du Championnat de France deux saisons de suite (1997 et 1998) n'a jamais fait honneur à son statut sous le maillot bleu. Buteur lors de sa première cape lors d'un amical face à l'Afrique du Sud le 11 octobre 1997 (2-1), le Breton ne marquera plus jamais en sélection jusqu'à son dernier match avec les Bleus, en novembre 1999.

Et Karim Benzema finit par marquer

Du 5 juin 2012 au 11 octobre 2013, 1 222 minutes (15 matches) sans marquer

« Il a marqué, il a marqué ! », peut scander le Parc des Princes, un peu chambreur. Six minutes après son entrée en jeu à la place d'Olivier Giroud à la mi-temps d'un match au score fleuve face à l'Australie (6-0), Karim Benzema vient de mettre un terme à une disette de 1 222 minutes, après avoir coupé au premier poteau un centre de Franck Ribéry venu de la gauche.

Nous sommes le 11 octobre 2013 et le buteur du Real Madrid n'avait plus marqué avec les Bleus depuis le 5 juin 2012 lors d'un match amical contre l'Estonie (4-0). Pouce levé en direction des tribunes avant d'applaudir le public, Benzema inscrit ce soir-là son seizième but en Bleus. Il en compte vingt-et-un de plus aujourd'hui (37).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles