Attaque de Dortmund: l'homme placé en garde à vue était surveillé

L’enquête suite à l’attaque aux explosifs contre le bus de l’équipe de Dortmund survenue mardi soir se poursuit. Deux appartements occupés par des suspects appartenant à la mouvance islamiste ont été perquisitionnés suite à l’attaque. L’un d’eux a été placé en garde à vue.

L’enquête avance. Même si moins de deux jours après l’attaque, les zones d’ombre restent nombreuses. Mercredi en fin de journée, le match entre Dortmund et Monaco s’est déroulé sans incident. Hors terrain, la police doit tenter de déterminer ce jeudi si le suspect islamiste placé en garde à vue, a bien joué un rôle dans l’attaque de mardi.

A lire aussi >> Explosions à Dortmund: la piste islamiste examinée par la police

Suite à l’attaque, la police avait procédé à la perquisition d’appartements occupés par "deux suspects appartenant à la mouvance islamiste". L’un avait été interpellé, avait indiqué le parquet anti-terroriste. Selon les informations du quotidien Süddeutsche Zeitung, l'homme placé en garde à vue serait un Irakien de 25 ans résidant à Wuppertal, ville située comme Dortmund dans la région de la Ruhr. L'autre suspect, laissé en liberté, serait un Allemand de 28 ans habitant à Fröndenberg.

A lire aussi >> plusieurs lettres retrouvées, un suspect "islamiste" interpellé

Propos "suspects"

Le quotidien Bild affirme dans son édition du jour que l’homme placé en garde à vue faisait l'objet d'une surveillance depuis longtemps. Il aurait tenu des propos "suspects" lors d’une conversation téléphonique, faisant penser aux autorités qu'il pouvait dissimuler des explosifs chez lui. Selon le tribunal, rien n’a cependant été trouvé à son domicile. La...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages