En attendant Romelu

·1 min de lecture

C'était il y a sept ans, pratiquement jour pour jour, à Salvador de Bahia. Ce 1er juillet 2014, Romelu Lukaku marque face aux États-Unis, en prolongation, à l'occasion d'un huitième de finale de Coupe du monde remporté par les Diables rouges (2-1). L'attaquant a alors 21 ans. Il ne le sait pas encore, mais sept années plus tard, ce pion demeure le seul qu'il a inscrit lors d'un match à élimination directe avec la Belgique. Une statistique étonnante pour le meilleur artificier de l'histoire du Plat Pays, culminant à 63 réalisations en 96 capes. En sélection depuis 2010, Lukaku aura ainsi inscrit 22 buts en rencontres amicales et 31 en qualification (Mondial, Euro et Ligue des nations). Une focale chiffrée qui tend à se réduire un peu plus lors des tournois internationaux. Prolifique en phase de poules, il en est maintenant à neuf buts marqués en dix rencontres, pour une moyenne de 0,9 pion par match. Rien à dire.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles