Au bout du suspense, l'Algérie fait tomber la Côte d'Ivoire et se hisse dans le dernier carré !

CAN 2019 - Au bout du suspense, et au terme d'une séance de tirs au but insoutenable (1-1, 4-3), l'Algérie a éliminé la Côte d’Ivoire, jeudi soir à Suez. Les Fennecs se hissent dans le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 2010. Ils affronteront le Nigeria dimanche soir en demies.

Feghouli avait montré la voie aux Algériens en première mi-temps...
Feghouli avait montré la voie aux Algériens en première mi-temps...



Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Malgré la chaleur écrasante - 38 degrés au coup d'envoi - le choc des quarts de finale de la CAN entre l'Algérie et la Côte d'Ivoire a tenu toutes ses promesses jeudi soir à Suez. Du suspense, de l'intensité, des occasions et des gestes techniques ont été au menu de cette rencontre que les Fennecs ne sont pas prêts d'oublier, qualifiés pour le dernier carré de la compétition à l'issue d'une insoutenable séance des tirs au but (4-3).

Très équilibré, le match a basculé une première fois à la 20e minute, lorsque Feghouli a ouvert le score sur une reprise parfaite, idéalement servi en retrait par Bensebaini côté gauche. Invaincus en 2019 et n'ayant à ce moment là toujours pas encaissé le moindre but depuis le début de la CAN, les Fennecs ont eu l'occasion de faire le break dès le début de la 2e période. Fauché par Gbohouo dans la surface, Bounedjah s'est fait justice lui-même sur penalty, mais le tir a été sauvé par le portier ivoirien (48e).

Après un joli numéro solo et sans rien demander à personne, Kodjia, tout en puissance, a remis les compteurs à zéro en égalisant d'un tir imparable (62e). A partir de là, les occasions ont plu de part et d'autre mais il était écrit que tout cela se solderait par la fameuse séance de penalty. Là encore, le suspense a été incroyable. Après un penalty raté par Bony, l'Algérie avait la qualif' au bout du pied, mais celui de Belaïli - pourtant l'un des meilleurs fennecs - a tremblé. Et au moment où les Eléphants pouvaient reprendre l'ascendant psychologique, Serey Die a tout gâché en ratant son tir.

L'Algérie, qui n'a plus remporté la CAN depuis 1990 et plus été dans le dernier carré depuis 2010, affrontera le Nigeria dimanche en demi-finale. Plus les matches passent, plus les hommes de Belmadi semblent avoir le profil du futur vainqueur de l’édition 2019.


Les tops et les flops

Ce match fut d’un niveau Ligue des Champions, et ça a franchement tranché avec la presque-purge de mercredi entre le Sénégal et le Bénin. Du coup, c’est un TOP général. Mentions spéciales à Feghouli, Belaïli, Guedioura, M’Bolhi, Ounas, Mandi et Bounedjah côté Fennecs. Et à Cornet, Kodjia, Gradel, Bagayoko et Gbohouo côté Eléphants. Les hommes de Kamara peuvent sortir la tête haute.

À lire aussi