Au Brésil, la débâcle du football de gauche

Si, à quelques jours du second tour, l'élection brésilienne est plus incertaine que jamais, le match de l'instrumentalisation du football est, lui, déjà plié depuis longtemps. Avantage net au président sortant, Jair Bolsonaro, qui a réussi à mobiliser des soutiens de poids dans le monde du ballon rond. Neymar, Lucas Moura, Rivaldo ont ainsi déclaré leur flamme au leader d'extrême-droite, sans compter Romario, qui a carrément été réélu triomphalement sénateur de Rio sous sa bannière, le 2 octobre. Même si d'autres légendes du football brésilien comme Ronaldinho ou Kaká, qui lui avaient apporté leur soutien lors de l'élection de 2018, se font désormais plus discrets, Bolsonaro reste largement le plus populaire parmi les joueurs professionnels et les dirigeants de club. Un succès qui s'explique à la fois par la stratégie et les valeurs portées par le Donald Trump des tropiques.

Le maillot auriverde,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com