Au Sénégal, des heurts à la veille du procès de l'opposant Ousmane Sonko

© AFP

Des sympathisants de l'opposant sénégalais Ousmane Sonko, qui doit comparaître mardi à Dakar pour un procès pour viols et menaces de mort, se sont opposées lundi matin aux forces de l'ordre à Ziguinchor, en Casamance, à proximité du domicile de l'opposant.

Des heurts ont opposé les forces de l'ordre sénégalaises et de jeunes supporteurs de l'opposant sénégalais Ousmane Sonko, lundi 15 mai, à Ziguinchor, en Casamance, à la veille du procès pour viols prévu contre ce dernier, a constaté un correspondant de l'AFP.

Des groupes de jeunes ont lancé des pierres contre les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes, a-t-il rapporté. Les sympathisants d’Ousmane Sonko ont établi des barrages dans certaines rues à l'aide de blocs de pierre et de troncs, et brûlé des pneus.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À voir aussi Sénégal : l'opposition appelle à la mobilisation contre la menace d'inéligibilité pesant sur Sonko

L’opposant, président du parti Pastef-les Patriotes, est supposé se trouver à Ziguinchor, la ville dont il est maire, alors qu'il doit être mardi à Dakar pour un procès pour viols et menaces de mort sur une employée d'un salon de beauté de la capitale.

Refus de comparaître


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Des milliers de Sénégalais manifestent contre un troisième mandat de Macky Sall
Au Sénégal, l'opposant Ousmane Sonko appelle à manifester contre son inéligibilité
Au Sénégal, l'opposant Ousmane Sonko écope de 6 mois de prison avec sursis en appel

Plus de contenus provenant de