Au terme d'une fin de match rocambolesque, l'Atlético de Madrid s'incline sur la pelouse de Cadix

Nahuel Molina, à gauche, est fautif sur le deuxième but de Cadix. (Jon Nazca/Reuters)

Les partenaires d'Antoine Griezmann se sont inclinés samedi (2-3) en Liga après une fin de match folle, sur la pelouse de Cadix, quatre jours après leur élimination en phase de groupes de Ligue des champions.

L'Atlético de Madrid a encore été la victime d'une fin de match rocambolesque, samedi. Trois jours après le penalty manqué par Yannick Carrasco dans les arrêts de jeu en Ligue des champions face au Bayer Leverkusen (2-2), causant l'élimination des Madrilènes dès les phases de groupes, les Colchoneros se sont inclinés (2-3) à la 90e+9 sur la pelouse de Cadix, dans le cadre de la 12e journée de Liga.


lire aussi

Le film de Cadix-Atlético de Madrid

Dès la première minute de jeu, les joueurs de la capitale espagnole ont pris un uppercut salvateur. À la réception d'un centre en retrait du latéral gauche Alfonso Espino, Théo Bongonda a inscrit le premier but de la rencontre. Sans Alvaro Morata, sorti sur blessure à la dixième minute de jeu, touché à une cheville, l'Atlético de Madrid s'est ensuite montré maladroit dans le dernier geste malgré des phases offensives structurées et intéressantes.


lire aussi

Le classement de la Liga

Malgré des tentatives d'Angel Correa (4e, 57e) et de Saul (34e), l'Atlético a encaissé un deuxième but en fin de match, par l'intermédiaire d'Alex Fernandez (81e). Alors que le match semblait plié, les hommes de Diego Simeone ont trouvé les ressources pour revenir. Joao Felix a provoqué le but contre son camp de Luis Hernandez, après un superbe retourné acrobatique (85e).

Le Portugais a égalisé quatre minutes plus tard (89e) et aurait pu inscrire le but de la victoire (90e+6). C'était sans compter sur le courage de Cadix et Ruben Sobrino, auteur du dernier but du match (90e+9). L'Atlético reste à la 3e place du Championnat, Cadix grimpe au 18e rang.


lire aussi

Toute l'actu de la Liga