Au Texas, apprends à échapper aux fusillades avec Winnie l'ourson

L'ourson est entré dans le domaine public début 2022. | Farel Yesha via Unsplash
L'ourson est entré dans le domaine public début 2022. | Farel Yesha via Unsplash

Depuis le 1er janvier 2022, Les aventures de Winnie l'ourson sont entrées dans le domaine public. Cette information n'a visiblement pas échappé à l'État du Texas, qui a décidé d'utiliser le héros créé en 1926 pour expliquer aux jeunes enfants comment se protéger en cas d'irruption d'un individu armé dans leur école.

Dans le district de Dallas, un livre intitulé Stay safe a été offert à chaque élève d'école primaire, explique Insider. On y voit Winnie faire des recommandations aux enfants, comme celle-ci: «Si le danger est proche, n'aie pas peur. CACHE-TOI jusqu'à ce que la police apparaisse.» En version originale, ça rime, comme dans tout bon livre de Winnie l'ourson qui se respecte: «If danger is near, do not fear. HIDE like Pooh does until the police appear.»

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Plus loin, on peut également lire ceci: «Il faut nous cacher sans bruit dans un endroit où personne ne nous trouvera.» La phrase est accompagnée d'une illustration montrant Winnie en train de se planquer dans un pot de miel.

À LIRE AUSSI

À chaque argument raciste contre l'adaptation de La Petite Sirène, sa réponse

Héros de film d'horreur

Interrogés par la presse locale, les parents d'élèves ne semblent pas plus interloqués que cela, semblant estimer que c'est là une solution acceptable pour tenter d'aider leurs enfants à survivre. Triste résignation. Du côté des enseignants, qui tiennent à rester anonymes, on avoue en revanche son inconfort: «J'ai trouvé ça extrêmement dérangeant, reconnaît l'un d'eux au Guardian, et les contenus du livre m'ont perturbé.»

Mardi 23 mai, le gouverneur de Californie Gavin Newsom, a exprimé son mécontentement sur Twitter: «Winnie l'ourson apprend maintenant aux enfants texans à gérer les tueurs parce que les élus n'ont pas le courage d'assurer leur sécurité et de faire passer des lois sur les armes à feu.»

Winnie...

Lire la suite sur Slate.fr.

Plus de contenus provenant de