Audi annonce son arrivée en F1 à partir de 2026

Audi annonce son arrivée en F1 à partir de 2026

Lors d'une conférence de presse organisée ce vendredi matin à Spa-Francorchamps, Audi a officialisé son entrée en F1 à partir de 2026, d'abord en tant que motoriste avant d'autres annonces plus tard cette année.

Le secret le moins bien gardé du petit monde de la Formule 1 n'est désormais plus un secret. La réglementation moteurs en vigueur à partir de 2026 ayant été dévoilée, plus rien ne s'opposait à l'officialisation de l'arrivée d'Audi en F1. Pour l'heure, le constructeur allemand a choisi d'annoncer seulement son inscription comme fournisseur de moteur à partir de 2026.

Pour le reste, il a juste confirmé qu'il ne formerait pas une nouvelle équipe sur la grille mais s'associerait avec une écurie existante. Sauber (qui court sous la bannière d'Alfa Romeo) comme les rumeurs insistantes le disaient depuis plusieurs jours ? Aucune décision n'a été prise mais des annonces à ce sujet viendront avant la fin de l'année.

lire aussi

Que représente Audi en sport automobile ?

C'est la première fois de son histoire qu'Audi s'engage en F1. Par le passé, la marque aux anneaux a surtout brillé en rallye dans les années 80 et en Endurance (13 victoires aux 24 heures du Mans entre 2000 et 2014). Depuis janvier dernier, elle s'essaye aussi au rallye-raid avec sa RS Q e-tron électrique.

Arrivée annoncée en grande pompe

Cette arrivée a été annoncée en grande pompe ce vendredi matin sur le circuit de Spa-Francorchamps puisque Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, et Stefano Domenicali, patron de Formula 1, étaient présents au côté de Markus Duesmann, PDG d'Audi, et Oliver Hoffmann, directeur du développement technique d'Audi Sport.

« Le sport automobile a toujours été dans l'ADN d'Audi, a expliqué Duesmann. Si on pense au Mans, au rallye-raid, à la Formule E, on a toujours été impliqués. Et 2026 est le bon moment pour entrer en F1. Le changement de règles a permis cela avec la grande partie d'énergie électrique générée, le carburant vert et aussi la limitation des dépenses. On va réaliser un tout nouveau moteur donc 2026, ce n'est pas si loin que ça. On va devoir aussi agrandir nos installations au niveau de la F1, on va aussi devoir engager de nouvelles personnes et ça va prendre du temps. Dans moins de quatre ans, on sera sur la grille et ce n'est pas si loin que ça. »

lire aussi

Le classement constructeurs du Championnat 2022